RDS.ca,
samedi, 26 janv. 2013. 12:04

Lourde perte pour le Canadien de Montréal qui a annoncé que Max Pacioretty sera absent pour une durée de trois à quatre semaines.

Pacioretty a dû subir d’urgence une appendicectomie samedi soir à Montréal.

L'ailier gauche a été le meilleur pointeur du Canadien la saison dernière, amassant 33 buts et 32 mentions d'assistance en 79 rencontres. Il a aussi mis la main sur le trophée Bill-Masterton remis annuellement au joueur de la LNH qui représente le mieux la persévérance, l'esprit sportif et le dévouement au hockey.

L'Américain, qui a été repêché 22e au total en 2007 par le Canadien, avait raté les 15 derniers matchs de la saison 2010-2011 après avoir été frappé par le défenseur des Bruins de Boston, Zdeno Chara. Il avait alors souffert d'une fracture à la quatrième vertèbre cervicale et d'une commotion cérébrale.

Pour pallier à l'absence de Pacioretty, le Canadien a rappelé en soirée l'attaquant Michael Blunden des Bulldogs de Hamilton.

Eller de retour

Par ailleurs, le purgatoire de Lars Eller va s'arrêter à deux matchs. L'attaquant danois sera de retour dans la formation du Canadien, dimanche, à l'occasion de la visite de Martin Brodeur et des Devils du New Jersey au Centre Bell.

Plus tôt en journée, Michel Therrien avait indiqué que la présence d'Eller était assurée peu importe l'état de Pacioretty qui était ennuyé par des symptômes de grippe à ce moment.

Tomas Kaberle, qui a été atteint au visage par une rondelle en dernière portion d'entraînement. Il a dû quitter la glace avant la fin.

« Max faisait un peu de fièvre, alors on lui a dit de rester à la maison », a dit Therrien de Pacioretty.

Retranché de la formation lors des deux derniers affrontements du CH après avoir affronté les Maple Leafs de Toronto lors du match inaugural, Eller a pris la place de Pacioretty au sein du trio complété par David Desharnais et Erik Cole, samedi. Et ce, tant lors des exercices réguliers que ceux impliquant le jeu de puissance.

Les trois autres trios sont restés les mêmes qu'au cours des deux derniers matchs, tous deux remportés par le Tricolore.

Therrien a fait savoir que la décision de réintégrer Eller dans la formation a été prise vendredi, avant qu'il apprenne que Pacioretty était malade.

« On veut une compétition à l'interne dans l'équipe, mais une compétition qui est saine, a expliqué l'entraîneur. Il ne faut pas oublier que Lars Eller est un jeune joueur qui nous tient à coeur, avec qui on veut travailler afin qu'il s'améliore. C'est une priorité pour nous. On ne veut pas qu'un joueur attende en espérant que l'équipe joue mal pour revenir dans l'alignement. L'esprit d'équipe est une chose importante pour moi, parce que ça peut te permettre d'aller loin.

« (Eller) a la bonne attitude, il a compris le message et il sait quelles sont nos attentes, a ajouté Therrien, qui a reconnu plus tôt cette semaine qu'il voulait que l'attaquant de 23 ans augmente son niveau d'intensité. Et (dimanche), il va avoir une occasion de montrer non seulement aux entraîneurs, mais aussi à ses coéquipiers, qu'ils pourront compter sur lui cette saison. »

Therrien n'a pas voulu spéculer sur l'identité de l'attaquant qui serait retranché pour le duel de dimanche, qui commencera exceptionnellement à 18h. On peut penser que Ryan White, qui évolue au centre du quatrième trio, pourrait être un candidat.

« On aime beaucoup son intensité, a toutefois dit Therrien de White. Il a déjà joué au poste de centre mais il faut quand même continuer à travailler avec lui dans ce contexte-là. On pense qu'il fait du bon boulot.

« On se sent très à l'aise avec ce quatrième trio, a aussi dit l'entraîneur de l'unité composée de White, Travis Moen et Colby Armstrong. Ce sont des gars qui font du bon travail défensivement, qui créent des revirements et qui écoulent bien les punitions.

« Ils jouent un rôle très important. Pour moi, c'est très important de donner des rôles à chaque individu dans une équipe, et qu'ils en retirent une fierté. Je n'ai jamais cru à la philosophie où on mise toujours sur les quatre mêmes défenseurs et les six mêmes attaquants en avantage et désavantage numérique. Parce que ça, ça ne forme pas un bon esprit de famille.

« Tout le monde a un rôle important et se sent apprécié dans cette équipe, et c'est comme ça qu'on pourra avoir du succès. »

Chez les défenseurs, Kaberle a généralement été jumelé à Francis Bouillon avant de se blesser, tandis que Raphael Diaz s'est surtout aligné avec Josh Gorges et Andrei Markov, avec Alexei Emelin. Il y a quand même eu alternance en raison de la présence de Yannick Weber.

Aperçu des trios à l’entraînement :

Eller-Desharnais-Cole
Bourque-Plekanec-Gionta
Prust-Galchenyuk-Gallagher
Moen-White-Armstrong

 

À lire aussi...

L'exigeant défi des Devils

Les Flames offrent un premier gain à Hartley

Mario Tremblay : Le général Markov est de retour

Pierre Houde : Markov et Price rassurent

Classement de la LNH

Toutes les nouvelles de hockey