jeudi, 17 mars 2011. 19:25

MONTRÉAL - Même si la liste des blessés continue de s'allonger chez le Canadien, Jacques Martin était de bonne humeur, jeudi matin, après l'entraînement matinal des siens. Et pour cause: Max Pacioretty pourra reprendre l'entraînement avec contact d'ici trois à cinq semaines et si tout va bien, il devrait même revenir au jeu pendant les prochaines séries éliminatoires.

C'est ce qu'a fait savoir l'entraîneur du Tricolore à quelques heures du match que les siens allaient disputer en soirée contre le Lightning de Tampa Bay au Centre Bell.

«J'ai de bonnes nouvelles à vous annoncer ce matin», a lancé Martin sans même attendre les questions, jeudi, au début de son point de presse d'avant-match.

Martin a fait savoir que c'est lors d'une rencontre avec un médecin spécialiste, mercredi, que Pacioretty a appris la bonne nouvelle.

Le vétéran entraîneur a indiqué que son jeune attaquant, qui a subi une fracture sans déplacement de la quatrième vertèbre cervicale et une commotion cérébrale lorsqu'il a été frappé par le défenseur des Bruins de Boston Zdeno Chara, le 8 mars dernier, restera au repos complet jusqu'au samedi 26 mars.

«À ce moment-là, on va suivre le protocole qui est prévu pour la reprise de l'entraînement après une commotion cérébrale, a indiqué Martin. Il y a un protocole à suivre, donc il va y avoir un travail à faire, qui va être bien contrôlé.

«Le médecin va l'examiner à nouveau, mais pour l'instant le pronostic, c'est qu'il pourrait commencer à s'entraîner à nouveau quatre à six semaines après la date de sa blessure.

«Si on fait le calcul, ça indiquerait une possibilité qu'il soit de retour en séries», a ajouté Martin, en faisant allusion au fait qu'il reste un peu moins de quatre semaines avant le début des séries de la Coupe Stanley.

En anglais, l'entraîneur du CH a ensuite précisé que Pacioretty «devrait être en mesure de jouer dans les séries».

Encourageant

Martin, qui montre rarement ses émotions, avait l'air d'un homme soulagé en annonçant le retour plus rapide que prévu de Pacioretty. Il a reconnu que la nouvelle était «encourageante».

«Il y avait un moment où on aurait pu croire que sa carrière pouvait être en danger, donc c'est une bonne nouvelle de savoir qu'il va pouvoir reprendre le travail et la compétition, sa santé intacte», a indiqué Martin.

«C'était inquiétant sur le coup», a dit l'entraîneur de l'incident, au cours duquel la tête de Pacioretty a violemment percuté le montant de la bande au bout du banc des Bruins. Mais le personnel médical a été excellent et a pris bien soin de lui. Le fait que la fracture soit survenue sans déplacement s'est probablement avéré un élément-clé (dans sa récupération rapide).»

Martin a reconnu qu'il est surprenant que les médecins avancent une date aussi hâtive pour un éventuel retour au jeu. Il a toutefois rappelé que le personnel médical a eu la sagesse, dans les jours qui ont suivi l'incident, de ne pas donner de pronostic précis quant à sa période de récupération. Il a noté que ce n'est pas le diagnostic qui a changé, mais que c'est plutôt un nouvel examen, effectué cette semaine, qui a permis de préciser les attentes quant à un éventuel retour au jeu.

«Les médecins ont bien fait de ne pas donner de date au début, ils ont attendu de voir comment ça se passerait et (mercredi) ç'a été la première fois qu'on l'a précisée», a expliqué l'entraîneur.

«Après un deuxième examen, cette semaine, le spécialiste s'est dit très heureux des progrès observés.»