jeudi, 12 janv. 2012. 17:21

En début de journée, à la suite des propos qu'il a tenus, je croyais fermement que Michael Cammalleri ne s'opposerait pas à une transaction, si le directeur général décidait de l'échanger.

Quelques heures plus tard, Pierre Gauthier l'a échangé aux Flames de Calgary en retour de Rene Bourque. À première vue, j'aime la transaction qu'a concoctée le directeur général du Canadien,

De toute évidence, le Canadien a libéré un joueur qui s'était placé dans une situation extrêmement difficile et qui, je crois, aurait eu de la difficulté à s'en sortir.

La transaction effectuée donne une marge de manœuvre supplémentaire au Canadien puisque ça libère de la place sur la masse salariale. Le directeur général du Canadien pourra peut-être continuer d'améliorer l'équipe. Depuis l'acquisition de Tomas Kaberle, Gauthier ne bénéficiait pas de cette marge de manœuvre.

Bourque est un bon joueur de 30 ans à qui il reste quelques bonnes saisons devant lui. Il a inscrit trois saisons d'au moins 20 buts et devrait être en mesure de contribuer offensivement avec le Canadien. Il apporte de la vitesse et un élément physique à l'aile, une lacune évidente chez le Tricolore.

Bourque n'est pas un marqueur de la trempe de Cammalleri. Par contre, il a une meilleure éthique de travail que l'ancien numéro 13 du Canadien, et ce, même si, à quelques moments dans sa carrière, on a dû le pousser quelque peu. Il n'est pas connu comme étant un joueur difficile à diriger. Je crois qu'il avait également besoin d'un changement d'air puisque ça n'allait pas tellement bien à Calgary.

Je pense que les deux formations seront heureuses de la transaction. Dans le vestiaire, il est important pour les joueurs de constater que les dirigeants n'ont pas lancé la serviette sur la saison. Il faut mentionner qu'il est parfois difficile pour les joueurs de poursuivre et de persévérer, surtout si le directeur général ne semble pas enclin à améliorer l'équipe. Pierre Gauthier envoie donc un bon message aux joueurs.

Sans dire que le Canadien se retrouve maintenant dans une bonne position, il n'a pas abandonné et l'organisation croit encore aux joueurs.

Évidemment, il est encore trop tôt pour affirmer qui aura le meilleur dans la transaction. Bourque est un joueur qui peut aider le Tricolore, qui cadre peut-être mieux dans le système de jeu du Canadien.

Les idées et les intentions des dirigeants du Canadien sont bonnes.

Bourque jouera assurément dans le top 6 des attaquants du Canadien. Lorsqu'il est dans une bonne séquence, il est un travailleur acharné. De par son ardeur au travail, c'est un joueur contre qui il est difficile de jouer.

Propos recueillis par Luc Dansereau