mercredi, 17 mars 2010. 14:47

La 41e saison de la LHJMQ est maintenant chose du passé. 612 matchs pour éliminer seulement deux formations soit Baie-Comeau et Halifax qui, incidemment, rate les séries pour la 2e saison consécutive. Pas de doute maintenant la transaction qui a amené Brad Marchand à Halifax il y a deux ans a fait mal.

Voici donc une analyse sommaire de la première ronde des séries qui devrait laisser place à bien peu de surprises.

ROUYN-NORANDA vs VAL-D'OR

Pour la 2e fois en trois ans les deux rivaux de l'Abitibi en viennent aux prises. Sauf que comme ce fut le cas en 2008, les Huskies ont une longueur d'avance sur les Foreurs qui ont été décimés par les blessures tout au long de la saison. Même si les Foreurs retrouvent graduellement leurs soldats il est difficile d'imaginer les voir vaincre les puissants Huskies qui, en dépit de la suspension à Patrice Cormier, demeurent une des puissances de la Ligue. De plus Val-d'or est incapable de gagner à l'Arena Dave-Keon. La dernière victoire du vert et or à Rouyn-Noranda remonte au 23 février 2007, depuis c'est rien de moins que 17 revers de suite. ROUYN-NORANDA EN CINQ

MONTRÉAL vs GATINEAU

Voila une série qui promet d'être intéressante car elle oppose deux rivaux qui se ressemblent et qui se connaissent bien. Deux équipes qui ont fait un pas en arrière cette saison, deux équipes qui ont obtenu sensiblement le même nombre de points, le même nombre de buts marqués et le même nombre de buts accordés. Chaque formation a gagné ses 4 matchs locaux contre sa rivale cette saison. Qu'est ce qui fera donc la différence dans cette série ? Les petits détails sans doute…John Chabot vient de s'amener à la barre des Olympiques et les joueurs semblent apprécier la venue du nouveau coach mais surtout le fait d'être « libéré » de Jérome Dupont. Il n'est jamais facile de gagner à l'Aréna Robert-Guertin en séries pour n'importe quelle formation…En raison de cela il faut favoriser les Olympiques mais ce sera une série serrée. GATINEAU EN SIX

DRUMMONDVILLE vs LEWISTON

Un peu comme l'an dernier les Voltigeurs ne devraient faire qu'une bouchée des pauvres MAINEiacs, qui se sont qualifiés de justesse pour la grande danse du printemps. L'an dernier le carnage avait duré 4 matchs et s'était soldé par un pointage cumulatif de 38-9 en faveur des éventuels champions de la Coupe du Président. Un scénario semblable est à prévoir cette année, peut être un « TOUCHÉ CONVERTI » de moins. DRUMMONDVILLE EN QUATRE

VICTORIAVILLE vs SHAWINIGAN

Cette série aussi est une répétition de la première ronde de l'an dernier mais cette fois elle devrait tourner à l'avantage des Tigres qui sont dûs en séries n'ayant pas accéder aux quart de final depuis leur conquête de la Coupe du Président en 2002. Cela veut donc dire qu'il devrait y avoir du hockey en avril à Victo cette année. Les Tigres misent sur cinq compteurs de 30 buts, sur une défensive solide qui devra toutefois se débrouiller sans deux éléments importants soit Kevin Dupont et Emmanuel Boudreau qui sont blessés. Le gardien Kevin Poulin a été solide toute la saison devant le filet et il est temps pour lui de démontrer qu'il fait partie des meilleurs portiers du circuit. Du côté des Cats la saison a été décevante et on tentera certes de se racheter en séries mais il manquera de profondeur à l'attaque pour la troupe d'Éric Veilleux. De plus les Tigres semblent avoir le numéro des Cataractes cette saison avec 8 victoires en autant de sorties. VICTORIAVILLE EN CINQ

QUÉBEC vs ACADIE-BATHURST

Les Remparts n'ont peut être pas été aussi dominants qu'on s'y attendait en début de saison mais ils ont quand même terminé au sommet de leur section et au 5e rang du classement général en dépit du fait qu'on a échangé quatre vétérans en cours de route (Tessier, Gilbert, Groulx et Delmas). La troupe de Patrick Roy ne devrait avoir aucun mal à se défaire du Titan, une équipe qui vient de connaître une 2e saison difficile de suite. L'ex-Rempart David Gilbert a connu de bons moments en fin de saison pour le Titan mais il ne pourra tout faire seul. Chez les Remparts on mise encore sur trois bonnes unités offensives, une défensive adéquate et un gardien de but, Louis Domingue, qui veut gagner des points en vue de la séance de sélection de la LNH. Ce duel mettra aussi en vedette l'équipe qui attire le plus de spectateurs en moyenne par match contre celle qui en attire le moins. QUÉBEC EN QUATRE

RIMOUSKI vs CHICOUTIMI

Voila un autre duel qui s'annonce palpitant : Deux équipes qui se sont tournés vers l'avenir aux fêtes. L'Oceanic se veut une des belles surprises de la saison 2009-2010, plusieurs observateurs voyaient l'Oceanic hors des séries en début de saison dont l'auteur de ses lignes mais les Rimouskois ont connu une excellente campagne terminant dans le milieu du classement général et s'offrant même l'avantage de la glace en première ronde. L'Oceanic mise sur un bon groupe de jeunes avec les Straka, Culek, Kavanagh, Fournier, Belzile et compagnie. Du côté des Sags on fera confiance au gardien de 16 ans Robin Gusse pour amorcer la série, il a été solide à sa première saison dans la LHJMQ mais l'attaque des Sags sera à court de munition avec seulement deux compteurs de 15 buts dans ses rangs. RIMOUSKI EN SIX

SAINT-JOHN VS ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

Les Seadogs de Saint-John ont connu une saison de rêve, aucune période creuse, tant et si bien qu'ils ont gagné le trophée Jean-Rougeau avec un total de 109 points. A leur 5e année d'existence les loups de mers espèrent bien tout rafler cette année…On verra bien ! Chose certaine ils ne devraient pas avoir trop de difficultés en première ronde face au Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard, qui, encore une fois, a dit « Next Year » au cours de la période des fêtes. Le Rocket a notamment échangé Marco Cousineau à St-John et devra maintenant l'affronter en première ronde. Les Seadogs c'est aussi la plus grosse machine offensive du circuit et le Rocket ne devrait pas faire le poids face aux Hoffman, Petersen, Kirkpatrick et compagnie. En 10 ans dans la LHJMQ le Rocket de Montréal/IPE n'a gagné qu'une seule série éliminatoire sur une possibilité de neuf. On voit encore mal comment les choses changeraient cette année. SAINT-JOHN EN CINQ

MONCTON vs CAP-BRETON

Voilà la série qui sera probablement la plus ardemment disputée et à la fin de celle-çi l'équipe perdante sera affectée puisque ces deux formations ont été actives aux fêtes pour tenter de s'améliorer. Les Eagles ont acquis les Lagacé, Legault, Dion, MacDougall dans le but de faire un bon bout de chemin mais Moncton a fait encore mieux avec Tessier, Deschamps, Bourque, Wall et surtout le retour du joueur par excellence de 2008-2009, le gardien de but Nicola Riopel. Aux dires de la plupart des observateurs Moncton mise sur la meilleure formation du circuit et la fiche des Wildcats est éloquente depuis le 1er janvier (25-3-2), une de ces rares défaites est toutefois survenue vendredi dernier face aux Eagles, à Moncton. La profondeur des Wildcats devrait faire la différence dans ce duel qui sera sans doute très intense. MONCTON EN SIX

En résumé, si les prédictions mentionnées plus haut s'avèrent exactes, nous aurions droit a des affrontements de 2e ronde entre St-John et Gatineau, Drummondville et Rimouski, Québec et Victoriaville de même que Rouyn-Noranda et Moncton, les quatre champions de sections ayant de facto les quatre premières positions du classement général à compter de la 2e ronde.