jeudi, 10 sept. 2009. 18:37

LAVAL - Les acquisitions par le Canadien des imposants défenseurs Hall Gill et Paul Mara font grandement plaisir au jeune gardien Carey Price.

"J'ai toujours eu un penchant pour les gros défenseurs, a admis Price, qui est lui-même de grande taille. Ça facilite la tâche des gardiens parce qu'ils occupent beaucoup d'espace devant le filet, ils délogent plus facilement les adversaires et ils bloquent plus de lancers.

"Ça me rappelle mes débuts chez les Bulldogs de Hamilton en séries éliminatoires, en 2007, a-t-il relevé. Il y avait plusieurs gros défenseurs.

"L'équipe a fait de précieuses acquisitions en défense. C'est sans oublier Jaroslav Spacek qui manie bien la rondelle."

Les engagements des Gill, Mara et Spacek vont combler les départs des Mike Komisarek, Francis Bouillon et Mathieu Dandenault, qui évoluait à temps partiel comme défenseur.

Après avoir quitté Montréal avec la rage au coeur en avril, Price s'est présenté au club de golf Laval-sur-le-Lac avec le sourire aux lèvres, jeudi.

Il a raconté avoir beaucoup réfléchi, à son retour chez lui en Colombie-Britannique. Il a pensé à ce qu'il pouvait faire afin de s'améliorer. Il aborde sa troisième saison dans la LNH comme un nouveau départ pour lui.

"Je reviens plus concentré sur la tâche à accomplir. Je sais à quoi m'en tenir après deux saisons passées à Montréal. Je suis habitué à toute l'attention que je reçois des médias et des amateurs.

"La principale chose sur laquelle je vais travailler, c'est ma préparation d'avant-match, a-t-il confié. Je n'ai jamais été du genre à accorder une importance démesurée à ma préparation. Je ne m'en préoccupais pas trop. Je vais m'appliquer davantage."

Price a établi un lien entre la saison difficile qu'il a connue, en 2008-09, et la première saison qui a suivi sa sélection par le Canadien, en 2005.

"J'ai frappé le mur après avoir été repêché par le Canadien. Ç'a été difficile la saison dernière, mais ça n'a quand même pas été un désastre. Je suis confiant parce que je suis toujours revenu plus fort après une saison difficile."

Il a dit avoir apprécié la visite que lui a faite cet été le nouvel entraîneur Jacques Martin, au moment où il s'est entraîné à Calgary.

"On a parlé de choses et d'autres, de la dernière saison. Jacques est un ancien gardien lui-même. Il comprend bien les difficultés qu'on peut rencontrer. Ça va m'aider beaucoup d'avoir un entraîneur qui comprend."

Price a dit qu'il ne modifiera pas son style parce que Roland Melanson n'est plus l'entraîneur des gardiens de l'organisation.

"Rollie m'a modelé comme gardien. Il a peaufiné mon style depuis que le Canadien m'a repêché et je n'envisage pas d'apporter de grands changements."

Il s'est dit déçu d'avoir vu quitter plusieurs coéquipiers, mais emballé de faire la connaissance des petits nouveaux.

"J'ai rencontré plusieurs nouveaux et ça se passe bien. Je crois bien qu'on va avoir un bon esprit d'équipe cette saison. C'est ce qu'il y a de plus important. On va sûrement passer beaucoup de temps ensemble dans le but de resserrer les liens au cours des prochaines semaines."

Plusieurs des nouveaux joueurs, les Scott Gomez, Mike Cammalleri, Travis Moen et Mara ont dû se demander sur quelle planète hockey ils venaient d'atterir en voyant tout le déploiement médiatique au club de golf, jeudi matin.

Gomez, que le CH a acquis des Rangers de New York dans l'échange de Chris Higgins, a accueilli les journalistes en baragouinant quelques mots de français. Il était heureux de leur dire qu'il venait de commencer à suivre des cours, dernièrement.

Cammalleri, qui a porté les couleurs des Flames de Calgary en 2008-09, a dit que la pression d'évoluer à Montréal ne l'effraie aucunement. Interrogé à savoir s'il accepterait d'être le capitaine de l'équipe, il ne s'est pas défilé.

Moen, ancien attaquant des Ducks de Anaheim, s'est également dit enthousiaste de repartir en neuf au sein d'une nouvelle équipe. Le défenseur Josh Gorges, avec lequel il s'est entraîné dans l'Ouest cet été, lui a fourni un aperçu de ce qui l'attend à Montréal.

"Il m'a donné un seul conseil: 'ne perd pas' (Just don't lose)."