jeudi, 10 sept. 2009. 00:24

La 41e saison de la LHJMQ se met en marche jeudi soir à Drummondville. Il est toujours difficile de prédire ce qui va se passer au cours d'une saison junior, mais comme c'est la coutume allons y avec notre tour d'horizon de début de saison, pour le plaisir de la chose bien entendu.

La grosse équipe : Québec

Peu de gens parieront contre les Remparts cette année dans la course au championnat. Les hommes de Patrick Roy sont solides à toutes les positions et l'acquisition de quatre joueurs de Lewiston combinée à l'arrivée de Ryan Bourque feront des Diables rouges l'équipe à battre dans le circuit. Les Remparts amorcent la saison avec seulement deux joueurs de 20 ans, alors la porte sera ouverte le moment venu pour ajouter l'élément manquant. Québec aura aussi la chance d'évoluer dans une section assez faible. Une prédiction : les Remparts seront mathématiquement assurés du premier rang de leur section à la mi-janvier tellement la différence avec les trois autres équipes est importante.

Le peloton de têtes

Les Wildcats de Moncton, les Seadogs de St-John, les Huskies de Rouyn-Noranda, les Cataractes de Shawinigan et les Tigres de Victoriaville devraient se retrouver dans le peloton de tête du circuit. Les Wildcats possèdent probablement la meilleure brigade défensive avec en tête Brandon Gormley, le meilleur espoir du circuit pour la séance de sélection de la LNH en 2010. Si les Wildcats parviennent à obtenir la libération de l'attaquant russe Kirill Kabanov, ils pourraient aligner deux des trois meilleurs espoirs de la cuvée professionnelle de 2010.

On dit de Kabanov qu'il a du "Ovechkin" dans le nez. Les Seadogs sont jeunes, mais très talentueux. Si les joueurs de 20 ans Mike Hoffman et Nick Petersen reviennent dans la ville portuaire du Nouveau-Brunswick, ils pourraient chauffer les Remparts, sinon ils dégringoleront de quelques places. Il sera aussi intéressant d'assister aux débuts du nouvel entraîneur-chef Gérard Gallant.

Les Huskies de Rouyn-Noranda ont sacrifié l'an dernier et ils devraient récolter cette année. Les acquisitions de Philippe Cornet, Gabriel O'Connor et Dimitri Kostromitin devraient donner le premier rang de l'ouest aux hommes d'André Tourigny. À Shawinigan on est passé plus près que jamais l'an dernier et on sera de nouveau très solides cette année. Les Cats misent sur un bon noyau et il sera intéressant de surveiller la progression de l'attaquant Michael Bournival, qui devrait attirer l'attention des recruteurs malgré son petit gabarit.

À Victoriaville, les Tigres n'ont pas gagné une seule série éliminatoire depuis 2002, ils sont dûs. Les félins misent sur une bonne défensive, un gardien Kevin Poulin, qui semble en grande forme et qui doit répondre aux attentes placées en lui et une attaque rehaussée avec l'arrivée du Tchèque Tomas Kubalik qui devrait avoir un bon impact. Les Tigres n'ont pas le choix en 2009-2010!

Dans le milieu du groupe

Pour les positions 7 à 12, la lutte sera extrêmement serrée entre les Foreurs, les Screaming Eagles, le Rocket, les Olympiques, les Voltigeurs et les Saguenéens.

Val-d'Or a une saison à faire oublier et l'équipe mise sur plusieurs vétérans qui ont des choses à se faire pardonner. Le nouvel entraîneur-chef Marc-André Dumont et son acolyte Patrice Lefebvre devraient changer la mentalité de la formation de la cité de l'or. Il ne faut jamais compter les Screaming Eagles pour battus, ils ont récolté en moyenne 87 points au classement au cours des cinq dernières années, soit le deuxième plus haut total du circuit derrière Québec. Les Eagles alignent aussi, en Olivier Roy, un gardien qui voudra prouver à tout le monde que sa sélection aussi tardive au repêchage de la LNH était une erreur.

Un peu comme les Tigres, à Victoriaville, le Rocket de l'île-du-Prince-Édouard n'a pas le choix. La formation de Charlottetown n'a gagné qu'une série en dix ans dans le circuit, c'est gênant. La formation de Guy Chouinard sera plus solide mais est-elle supérieure à Moncton, St-John et Cap-Breton dans les Maritimes? Pas sûr… Les Olympiques de Gatineau vont manquer de punch à l'attaque à moins que Paul Byron ne revienne comme joueur de 20 ans. Jérôme Dupont est bien en selle derrière le banc avec un contrat de trois ans en poche. Il peaufinera l'équipe à son image, soit une formation très intense.

Chez les Voltigeurs ce sera difficile de répéter l'exploit de l'an dernier. Le nouvel entraîneur-chef Mario Duhamel a de bien gros souliers à chausser. Les Voltigeurs misent quand même sur un bon noyau et s'il fallait que Christopher DiDomenico reviennent à Drummond en cours de route, les Voltigeurs pourraient chauffer les équipes de tête. Un peu comme à Shawinigan, les Voltigeurs alignent un espoir de premier plan en Sean Couturier, mais il ne sera admissible au repêchage qu'en juin 2011.

À Chicoutimi, les Sags amorceront la campagne avec deux gardiens recrues devant le filet : le Finlandais Christopher Gibson et le Français Robin Gusse. Il est plutôt rare de voir une équipe junior confier sa forteresse à deux nouveaux-venus mais les deux coqs devraient se livrer une belle lutte. Pour le reste Nicolas Deschamps et Jacob Lagaçé doivent rebondir à l'attaque après une saison plus difficile.

On luttera pour les séries

Reste le Titan d'Acadie-Bathurst, le Junior de Montréal, le Drakkar de Baie-Comeau, les MAINEiacs de Lewiston, les Mooseheads de Halifax et l'Oceanic de Rimouski. De ces six formations deux devront être exclues des séries.

À Bathurst, Léo-Guy Morrissette n'est plus là et il a laissé l'équipe à ses enfants. L'entraîneur-chef Ron Choules mise sur un bon gardien mais son attaque nous laisse perplexe, on verra bien ce que les Faille, Famulare, Lambke et compagnie feront.

Le Junior de Montréal est extrêmement solide devant le filet avec Jake Allen et Jean-François Bérubé, mais défensivement et à l'attaque on manque de profondeur. L'an deux du Junior de Montréal pourrait être plus pénible que la première saison. Un gardien devra aussi être sacrifié à Noël.

Le Drakkar de Baie-Comeau a fait maison nette au niveau du personnel hockey, les guides de l'équipe ont été confiés à Stéphane Hains, qui aura une lourde commande sur les bras avec une formation qui est dans la seconde saison de son plan de trois ans. Les MAINEiacs de Lewiston sont finalement de retour dans le MAINE après avoir tenté par tous les moyens de déménager. Don MacAdam a maintenant tous les pouvoirs mais son équipe est loin du sommet. Il sera intéressant de surveiller la réponse du public cette année à Lewiston. La ville de Sorel les attend à bras ouverts pour 2010-2011.

Les Mooseheads de Halifax auront meilleure mine cette année mais est-ce que ce sera suffisant pour se qualifier pour les séries? Pas certain…

Enfin l'Océanic de Rimouski vivra à nouveau les secousses de sa participation au Tournoi de la Coupe Memorial avec la plus jeune formation du circuit en ce début de saison. Patrice Cormier pourrait bien demeurer avec les Devils du New Jersey ce qui ferait très mal à l'équipe du Bas St-Laurent. Si toutefois il revient, il sera le joueur le plus en demande lors de la période des transactions du temps des fêtes. L'Océanic manquera aussi son seul autre joueur d'impact en début de campagne, Jordan Caron, blessé lors du camp estival d'Équipe Canada junior.

PRÉDICTIONS

Section Ouest

1-Huskies
2-Foreurs
3-Olympiques
4-Junior

Section Centre

1-Cataractes
2-Tigres
3-Voltigeurs
4-MAINEiacs

Section Est

1-Remparts
2-Saguenéens
3-Drakkar
4-Océanic

Section Atlantique

1-Wildcats
2-Seadogs
3-Screaming Eagles
4-Rocket
5-Titan
6-Mooseheads

Champion du calendrier : Québec
Exclus des séries : Halifax et Rimouski