lundi, 20 sept. 2010. 16:13

BROSSARD, Qc - Benoît Pouliot et Andrei Kostitsyn ont intérêt à connaître de solides matchs hors concours parce qu'ils risquent d'être délogés du groupe des six meilleurs attaquants du Canadien.

L'entraîneur Jacques Martin estime qu'il n'aura pas à faire preuve d'autant de patience que la saison dernière dans le cas des deux jeunes ailiers qui tardent à éclore, en raison de la plus grande profondeur de l'équipe à l'attaque cette saison.

Des jeunes comme Lars Eller, acquis dans l'échange de Jaroslav Halak, et Dustin Boyd, engagé à titre de joueur autonome après qu'on eut obtenu les droits exclusifs de négociation des Predators de Nashville, pourraient leur ravir leur poste. Max Pacioretty en est un autre.

«Je n'ai pas de message à (leur) envoyer, a affirmé Martin, lundi, quand on lui a posé la question. Dans les deux cas (Pouliot et Kostitsyn), on s'attend à une plus grande constance dans leur rendement.»

Martin a dit souhaiter que la profondeur qu'on a ajoutée à l'équipe augmente la compétitivité entre les jeunes qui aspirent à se greffer aux Tomas Plekanec, Brian Gionta, Scott Gomez et Michael Cammalleri, dans le groupe des six premiers attaquants.

Pouliot, qui aura 24 ans à la fin du mois, et Kostitsyn, 25 ans, ne cassent pas grand-chose depuis l'ouverture du camp.

Martin a indiqué que Kostitsyn s'est présenté au camp dans une meilleure forme que l'an dernier.

«Globalement, le niveau de conditionnement des joueurs s'est amélioré par rapport à l'an dernier, a-t-il commenté. C'est encourageant, mais il y a encore du travail à faire.»

Pouliot a hâte de rejouer afin d'effacer la mauvaise fin de saison qu'il a connue.

«Ça s'est mal terminé pour moi en séries éliminatoires. La preuve, c'est qu'on en parle encore. C'est un peu `plate'..., a d'abord souligné le Franco-Ontarien.

«C'est une nouvelle saison et je dois démontrer ce que je peux faire, a-t-il ensuite enchaîné. Je l'ai montré à mon arrivée dans l'équipe, la saison dernière. Je dois maintenant le faire sur une base constante.»

Disant avoir grandement appris de la période difficile qu'il a traversée, il veut à tout prix s'établir au sein d'un des deux premiers trios de l'équipe.

«Je vais tout donner parce que c'est réellement mon objectif, a-t-il dit. Je veux passer toute la saison dans un trio à caractère offensif. La saison dernière, ça allait super bien avec Scott Gomez et Brian Gionta.»

Devant le filet, une lutte intéressante pourrait se dessiner pour l'obtention du poste de second à Carey Price. Martin a avoué que Curtis Sanford pourrait chauffer Alex Auld. Le vétéran Auld, qu'on a engagé à titre de joueur autonome au coût d'un million $ US, n'a guère été impressionnant dans les matchs intra-équipe.

«Sanford a une petite chance de faire l'équipe, on peut dire ça. Il a déjà joué plusieurs matchs dans la Ligue nationale», a répondu l'entraîneur à la question.

En défense, le Gatinois Alexandre Picard va tenter de mêler les cartes. Le statut d'Andrei Markov, qui récupère d'une opération au genou droit, et l'absence prolongée de Roman Hamrlik, blessé au genou gauche, pourraient lui ouvrir la porte.

Après s'être illustré en séries, le printemps dernier, le jeune P.K. Subban devrait mériter un poste, aux côtés des Jaroslav Spacek, Josh Gorges, Hal Gill et Ryan O'Byrne. Subban devra toutefois ne pas trop essayer d'épater la galerie, comme il le fait jusqu'à maintenant.