samedi, 23 févr. 2008. 22:39

MONTREAL - Mike Komisarek a vécu une soirée difficile. Tellement difficile que Guy Carbonneau l'a limité à 14:09 de jeu. Son plus faible total de la saison. Le robuste défenseur était sur la glace lorsque les Blue Jackets ont réussi leurs deux premiers buts dans les 10 première minutes de la rencontre.

"Certains joueurs ne jouent pas du bon hockey. C'est pourquoi Komisarek n'a pas beaucoup joué par la suite, a expliqué Carbonneau.

"Peut-être veut-il en faire trop, a ajouté l'entraîneur. Il est jeune et il a encore des choses à apprendre. Sauf qu'il doit être mieux préparé à entreprendre les matchs. Comme d'autres, il répète les mêmes erreurs."

Komisarek a reconnu le mauvais départ de l'équipe.

"Nous sommes fiers de notre jeu défensif, a-t-il dit. Mais après trois lancers, on avait déjà concédé deux buts après autant d'erreurs.

"Il va devenir de plus en plus difficile de l'emporter, a-t-il ajouté. C'est pourquoi on doit hausser la barre."

Moins confiant?

Le Canadien joue comme s'il manquait de confiance. Carbonneau se demande bien pourquoi.

"C'est le meilleur temps de l'année, a-t-il rappelé. Nous étions à un seul point de la première place dans l'Est. On devrait être très confiants au contraire. Nerveux peut-être, mais confiants.

"Les équipes nous lancent des défis devant nos partisans. Malheureusement, on ne répond pas."

Surpris par Gainey

Carbonneau s'est par contre réjoui de la cérémonie durant laquelle on a retiré le numéro 23 de Bob Gainey.

"C'était une cérémonie extraordinaire, a-t-il dit. J'ai été très surpris qu'il me désigne avec Doug Jarvis. On a toujours eu une belle relation mais je ne peux pas dire que je suis un ami intime. Sauf que j'ai toujours eu beaucoup de respect pour Bob."

Carbonneau a déjà assisté à des cérémonies du genre. Mais pour la première fois, c'était en l'honneur d'un ancien coéquipier.

"Il a été mon cochambreur à mes débuts dans la ligue. On a eu beaucoup de plaisir ensemble. Bob a influencé ma carrière et ma vie."