jeudi, 9 févr. 2006. 23:26

(RDS et PC) - Le gardien du Canadien, José Théodore, a échoué un test antidopage. On a retrouvé des traces de propecia dans son urine.

Le docteur David Mulder a indiqué que ce médicament est prescrit pour prévenir la chute des cheveux et la calvitie et que le gardien du Canadien en prenait depuis huit ou neuf ans selon ce que le principal intéressé a expliqué au docteur Mulder.

Mais le Propecia est aussi un produit masquant qui cache des produits dopants.

Ce produit masquant est interdit par l'Agence mondiale anti-dopage depuis un an et est proscrit depuis le 5 décembre dans la Ligue nationale de hockey. Le test effectué sur Théodore a eu lieu une semaine plus tard soit le 12.

À la défense du gardien

Le docteur Mulder s'est porté à la défense du gardien déjà fortement éprouvé par toutes sortes de problèmes.

Le médecin a indiqué que le Canadien a appris le résultat positif le 14 janvier.

Il a ensuite été convenu de s'expliquer par écrit et un fax a effectivement été acheminé à la Ligue nationale. Théodore n'a jamais rien eu à cacher, a insisté Mulder en fournissant les explications d'usage.

"Il s'agit d'un produit relié à un médicament, appelé propecia, que José prenait pour faire pousser les cheveux selon les conseils d'un dermatologue, a-t-il expliqué. Il en prenait depuis des années, et avec succès. J'ai même renouvelé ses ordonnances. José ne savait pas jusqu'à tout récemment que cette substance était interdite."

"Un des effets secondaires de ce médicament est de servir d'agent masquant, et plus particulièrement pour des stéroïdes, a reconnu Mulder. Mais l'effet masquant est très faible et on ne peut le détecter que par des tests de laboratoire.

"Le médicament par lui-même n'améliore pas la performance, a encore insisté le médecin. José en prenait seulement pour se faire pousser les cheveux.

"José n'a pas essayé de cacher quoi que ce soit."

D'autres cas de dopage ont été reliés à ce genre de produit dernièrement, touchant notamment le spécialiste américain de skeleton Zach Lund, le bobeur monégasque Sébastien Gattuso et le joueur de tennis Mariano Hood. Dans leurs cas, on a parlé de finastéride.

Le premier a plaidé sa cause jeudi devant le Tribunal d'arbitrage du sport afin de pouvoir participer aux Jeux de Turin tandis que Gattuso et Hood viennent d'être suspendus pour respectivement six mois et un an.

Dans la LNH, l'Américain Bryan Berard, des Blue Jackets de Columbus, a été récemment suspendu deux ans sur la scène internationale pour avoir fait usage de stéroïdes.