dimanche, 7 juin 2009. 20:28

C'est 212 joueurs midget du Québec, des maritimes et des États-Unis, qui ont été réclamés en fin de semaine à l'occasion de la séance annuelle de sélection de la Ligue junior majeur du Québec.

Toutefois le sujet de discussion depuis la fin de ce repêchage est sans conteste les manipulations effectuées par certains joueurs, familles, agents et surtout certaines équipes dans le but de contourner ce qui est l'essence même d'une séance de sélection soit celui d'être réclamés « par une » équipe et non de « choisir » son équipe.

Chacune des 18 formations de la LHJMQ investit chaque année plusieurs centaines de milliers de dollars dans le recrutement dans le but de choisir le meilleur joueur disponible quand viendra son tour de sélection.

Cependant, certains joueurs et leurs agents font fi de cette façon de faire et contournent le système qui en est pourtant un d'équité.

La LHJMQ, et surtout ces équipes, devront faire un sérieux examen de conscience sur le déroulement des événements des derniers jours car ça sent la magouille à plein nez.

Ainsi, avant la séance de sélection de samedi, 13 joueurs classés parmi les 90 premiers espoirs de la cuvée 2009 avaient indiqué eux-mêmes, ou par la bouche de leurs «conseillers», à la plupart des formations du circuit qu'ils optaient pour les États-Unis en vue de la saison 2009-2010.

La vérité est que neuf de ces joueurs ont été sélectionnés en fin de semaine dont quatre par les Seadogs de Saint-John, qui remportent assurément la palme d'équipe la plus «malhonnête» du week end.

Les Seadogs ont réclamé quatre joueurs au cours des trois premiers tours qui avaient mentionné à toutes les autres équipes qu'ils ne venaient pas dans la circuit Courteau.

Toutefois, surprise, trois de ceux-ci sont sortis de nulle part pour venir endosser le chandail des Seadogs soit Pierre Durepos (10e), Aidan Kelly (28e) et Scott Oke (37e).

Les Seadogs ont aussi sélectionnés, en fin de première ronde l'attaquant Jonathan Huberdeau des Vikings de Saint-Eustache, qui lui n'était toutefois pas à Moncton ce week-end. On verra bien s'il sera au camp des Seadogs la saison prochaine.

Questionné sur le sujet, le jeune Durepos a simplement mentionné avoir changé d'avis la veille du repêchage, mais ne pas avoir eu le temps d'aviser toutes les équipes du circuit de sa soudaine disponibilité.

Il ne faudrait quand même pas nous prendre pour des valises ! Seuls les Seadogs savaient… C'est ça qui est malhonnête.

Les Mooseheads de Halifax, qui ne possédaient pas de sélection en première ronde, ont aussi fait le coup. Lors de la 15e sélection, ils ont acquis le premier choix des Huskies de Rouyn-Noranda en retour du vétéran défenseur Gabriel O'Connor et ils ont ainsi pu jeter leur dévolu sur l'attaquant Brent Andrews, originaire de l'Île-du-Prince-Édouard. Ce dernier avait aussi avisé toutes les formations de son choix vers la NCAA.

Croyez-vous sincèrement que les Mooseheads auraient donné un vétéran de 19 ans s'ils n'avaient pas été convaincus qu'Andrews se présenterait à leur camp la saison prochaine? Poser la question c'est y répondre.

D'ailleurs, le nouveau directeur général des Mooseheads Cam Russell était presque mal à l'aise à l'annonce de son choix sur le podium.

Les Wildcats de Moncton, qui avaient également fait le coup il y a deux ans avec Matt Brown et Devon MacAusland, ont récidivé ce week-end avec les sélections de Dillon Donnelly en première ronde et James Melindy en deuxième ronde, deux autres joueurs qui avaient affirmé vouloir s'expatrier aux États-Unis. Donnelly est le fils de l'ancien homme fort des Nordiques, Gord Donnelly.

Au rayon des cas douteux, on peut aussi parler du Junior de Montréal qui a utilisé sa sélection de première ronde pour réclamer Xavier Ouellet, un défenseur du Collège Esther-Blondin, qui pensionnait à la résidence familiale de Dominique Ducharme, l'entraîneur adjoint du Junior la saison dernière.

Le directeur général du Junior, Pascal Vincent, a beau nous répéter qu'il n'y a pas d'ententes préétablies avec le jeune Ouellet, admettez que cette sélection soulève quand même des interrogations, surtout que le Junior a laissé aller Luke Adam aux Screaming Eagles pour obtenir ce choix de première ronde.

Les Tigres de Victoriaville ont quant à eux pris une chance avec leur choix de septième ronde sur Philippe Maillet. Dans ce cas précis, il est évident qu'il ne s'agit pas d'un jeu de coulisse, mais simplement de tenter le coup avec un jeune qui n'est pas sensé se rapporter. On verra bien si les Tigres seront en mesure de lui faire changer d'idée.

Il faut bien noter que ce phénomène n'est pas nouveau. Le cas le plus mémorable est survenu il y a 13 ans, le 1er juin 1996. Vincent Lecavalier, considéré comme le plus bel espoir cette année-là, demeure caché dans une voiture dans le stationnement du Colisée des Bois-Francs de Victoriaville, le temps que le Titan, les Tigres et les Huskies sélectionnent leur choix de première ronde. Une fois le tour de l'Océanic de Rimouski venu, Lecavalier et sa famille se pointent dans l'amphithéâtre et le jeune Vincent monte sur l'estrade pour endosser le chandail turquoise de l'Océanic en devenant le quatrième choix de cet encan.

Cette année-là, Lecavalier, son agent et sa famille, de connivence avec l'Océanic, avait fait la même chose que plusieurs ont fait ce week-end, il avait fait croire aux 12 autres formations du circuit à l'époque qu'il ne voulait pas jouer dans la LHJMQ, mais plutôt prendre le chemin de la NCAA.

C'était du bluff car pour les Lecavalier, c'était Rimouski ou rien d'autre dans la LHJMQ. L'Océanic avait répété le même manège l'année suivante à Sherbrooke avec Brad Richards.

Donc, en résumé neuf des 13 joueurs classés dans les cinq premières rondes, qui avaient mentionné vouloir déserter la LHJMQ, ont été choisis samedi matin.

Reste à voir combien d'entre eux joueront dans le circuit en 2009-2010 ou la saison suivante, probablement la majorité.

Quatre autres joueurs, qui avaient exprimés le même désir, n'ont quant à eux pas été sélectionnés soit Philippe Hudon (classé 2e), Darcy Ashley (25e), Benjamin Masella (52e) et Patrick Spano (79e).

Dans leur cas, ils reviendront probablement dans leur équipe midget respective la saison prochaine et seront de nouveau admissibles en juin 2010. Reste à voir s'ils auront changé d'idée?