MONTRÉAL - Le Panthéon des sports du Québec et la communauté sportive ont salué M. Edgar Théorêt pour une dernière fois vendredi. Président-fondateur du Panthéon, il lègue une organisation solide, crédible, appréciée et très bien établie. C’est en s’appuyant sur ses bases que les membres du conseil d’administration réaffirment qu’ils ont plus que jamais la détermination de poursuivre l’œuvre qu’il a fait grandir et de concrétiser le Musée du Panthéon des sports du Québec dont il a rêvé depuis plus de 25 ans.

« Le plus bel hommage que l’on peut lui rendre, c’est de poursuivre son œuvre, souligne Jacques Baril, président du Panthéon des sports du Québec. Trop de travaux, de temps et d’énergie ont été consacrés et Edgar y a investi trop de lui-même pour que son départ soit la fin de son rêve. En bon leader, il a su s’entourer de personnes compétentes et expérimentées qui sauront poursuivre le travail amorcé et réaliser le Musée du Panthéon des sports. L’évolution du dossier au cours des derniers mois nous incite à persévérer avec encore plus d’énergie. »

Notre ami Edgar nous a quittés pour rejoindre d’autres piliers de la première heure au Panthéon des sports du Québec que sont Carl Schwende, François Béliveau et Brigitte Frot. Lui-même intronisé en 2005, il va y retrouver des grands de notre Temple de la renommée, notamment les Maurice Richard, Émile « Butch » Bouchard, Jean Béliveau, Richard Garneau, André Viger et George Gate.

« Depuis son départ, trop de gens m’ont dit combien il trouvait injuste qu’Edgar ne puisse voir l’aboutissement de son rêve, ajoute Jacques Baril. C’est pour cela que nous devons poursuivre le travail et réaliser le Musée du Panthéon des sports. D’Edgar, j’ai appris une chose en particulier : la persévérance. Cet ingrédient essentiel que tout athlète ou bâtisseur d’avenir doit posséder pour atteindre les plus hauts sommets, pour atteindre son rêve. »

À propos d’Edgar Théorêt

Quand on mentionne le nom d’Edgar Théorêt, on pense évidemment à la natation. Pendant sa longue implication dans ce sport, il a été entraîneur, président de la Fédération des entraîneurs de natation, directeur technique et directeur général de la Fédération de natation du Québec pendant 20 ans. Il a agi comme analyste à Radio-Canada pour tous les événements de natation entre 1973 et 1994.

Après ses études classiques au Séminaire de Valleyfield, Edgar Théorêt opte pour la carrière d’éducateur physique. Diplômé des universités d’Ottawa et d’Illinois, où il obtient une maîtrise, il enseigne l’éducation physique pendant 14 ans, dont dix ans à l’école Jean XXIII de Dorval.

En 1991, il participe à la fondation du Panthéon des sports du Québec et il en occupe la présidence depuis plus de 20 ans à titre bénévole. Il a participé à l’intronisation de 199 athlètes et bâtisseurs. Edgar Théorêt fut aussi membre des bureaux de direction de l’Association canadienne de natation, de SPORTSQUEBEC et du Club de la Médaille d’Or.