AP jeudi, 14 févr. 2013. 08:18

PRETORIA, Afrique du Sud - L'athlète olympique et paralympique Oscar Pistorius a été arrêté et accusé de meurtre en Afrique du Sud, jeudi, à la suite de la mort par balle de sa petite amie, le mannequin de 29 ans Reeva Steenkamp.

La jeune femme a été abattue de quatre balles à la résidence du coureur doublement amputé de 26 ans dans un complexe résidentiel de la capitale, Pretoria.

La police a déclaré que les agents avaient reçu un appel vers 3 heures disant qu'il y avait eu une fusillade au domicile de Pistorius, une vedette nationale en Afrique du Sud. Un pistolet 9 mm a été récupéré et un dossier de meurtre a été ouvert concernant Pistorius.

Quelques heures après avoir subi un interrogatoire, l'athlète a quitté un poste de police sous escorte policière. Il regardait au sol à son passage devant les photographes, le capuchon de sa veste d'entraînement grise recouvrant presque tout son visage.

Sa comparution, initialement prévue plus tard dans la journée de jeudi, a été reportée à vendredi afin de donner plus de temps aux enquêteurs pour faire leur travail, a indiqué Medupe Simasiku, porte-parole du procureur.

Une porte-parole de la police, Denise Beukes, a mentionné que Pistorius se trouvait chez lui au moment de la mort de Mme Steenkamp et qu'il n'y avait pas d'autre suspect impliqué.

Elle a également dit qu'il y avait eu d'autres incidents dans le passé à la maison de la star olympique, impliquant notamment « des accusations de nature familiale ».

« Je ne vais pas élaborer davantage mais il y a eu des incidents (à la résidence de Pistorius) », a déclaré Beukes.

La police sud-africaine ne révèle pas l'indentité des suspects à la suite de crimes jusqu'à ce qu'ils se présentent en cour, mais Beukes a indiqué que Pistorius, 26 ans, était à sa résidence au moment de la mort de Steenkamp et qu'« il n'y a pas d'autre suspect ».

Des médias sud-africains ont initialement fait part de spéculations voulant que Pistorius ait peut-être confondu la jeune femme avec un intrus alors qu'elle voulait lui faire une surprise. Mme Steenkamp avait tweeté son enthousiasme à propos de la Saint-Valentin quelques heures avant la fusillade.

La police a toutefois fait savoir qu'elle n'était pas à la source de ces spéculations.

Andre Gianni, l'ancien entraîneur de Pistorius, a dit espérer qu'il ne s'agissait « que d'un tragique accident ». Gianni a dit croire que Pistorius fréquentait Reeva Steenkamp depuis quelques mois seulement.

« Peu importe à quel point la situation était grave, Oscar restait toujours calme et positif, a déclaré Gianni à l'Associated Press en Italie. Quand il était fatigué ou nerveux, il restait quand même très gentil à l'endroit des gens. Je ne l'ai jamais vu être violent. »

Pistorius a toutefois eu des problèmes personnels par le passé. En février 2009, il a eu un accident de bateau et on le soupçonne d'avoir piloté l'embarcation en état d'ébriété, bien que la police n'ait jamais effectué de test d'alcoolémie.

En novembre, Pistorius a été impliqué dans une altercation avec un riche homme d'affaires du secteur minier à propos d'une femme, ce qui a nécessité l'intervention de la police.

Pistorius était par ailleurs le propriétaire d'armes à feu.

Connue simplement sous le prénom de Reeva, Mme Steenkamp est apparue dans d'innombrables publicités nationales et internationales. Elle a aussi dénoncé la violence faite aux femmes à plusieurs reprises sur Twitter.

L'an dernier à Londres, Pistorius est devenu le premier athlète doublement amputé à participer aux Jeux olympiques. Il a eu les deux jambes amputées sous le genou avant son premier anniversaire à cause d'une maladie congénitale.

Il a fait campagne pendant des années pour être autorisé à concourir contre des athlètes non handicapés.

Ayant d'abord été interdit en raison de ses pales en fibre de carbone, certains affirmant que cela lui conférait un avantage injuste, il a été autorisé par le plus haut tribunal du sport en 2008 à participer à des compétitions majeures.

Il a pris part au 400 mètres et au relais 4 x 400 mètres aux Jeux de Londres dans l'équipe d'Afrique du Sud, en plus de conserver son titre paralympique au 400 mètres.

Dans la Zone Vidéo

« On ne s'attend jamais à cela »
« On ne s'attend jamais à cela »