AP dimanche, 21 avr. 2013. 07:14

LONDRES - Tsegaye Kebede a obtenu sa deuxième victoire au marathon de Londres dimanche, étant applaudi par des milliers de spectateurs qui bordaient les rues de la capitale britannique sous l'oeil attentif de centaines de policiers, à l'occasion de la première course majeure depuis les attentats meurtriers de Boston.

La course, qui a commencé avec un hommage aux victimes de Boston en tenant un moment de silence, s'est terminée de façon enlevante sous un ciel ensoleillé.

Kebede, qui portait un ruban noir sur sa camisole, était aux trousses d'Emmanuel Mutai dans les dernières centaines de mètres de l'événement, et il a dépassé le Kényan, exténué, à temps pour franchir le fil d'arriver en premier devant le palais de Buckingham.

Kebede a complété la distance en deux heures, six minutes et quatre secondes pour répéter son triomphe de 2010 à Londres. Son compatriote Ayele Abshero a complété le podium.

"J'ai souffert un peu sur un côté en début de course, mais ça s'est amélioré au fur et à mesure que j'avançais", a relaté Kebede. "Je sentais que je m'approchais de plus en plus de Mutai, et ça m'a donné de la force. C'était une journée formidable pour courir le marathon de Londres, et c'est encore mieux de l'emporter."

Mutai, qui a accusé un déficit de 29 secondes sur Kebede, a ralenti en fin d'épreuve à cause de douleurs à une hanche et à une cuisse.

"(Je) n'ai pas pu accélérer en fin d'épreuve, a admis Mutai. Malgré cela, je ne suis pas déçu de mon temps et de la façon dont je me sentais pendant la course."

La victoire de Kebede à Londres survient après qu'il eut échoué dans sa tentative de participer aux Jeux olympiques l'an dernier, après que les sélectionneurs éthiopiens eurent levé le nez sur sa candidature.

Chez les dames, la médaillée d'argent aux Jeux olympiques Priscah Jeptoo a amélioré sa prestation d'un rang à l'occasion du marathon annuel de Londres.

La Kényane a franchi le fil d'arrivée en 2:20,15 _ le temps le plus rapide jusqu'ici cette année _, devant sa compatriote Edna Kiplagat. La Japonaise Yukiko Akaba a terminé troisième.

"Je savais ce matin (dimanche) que j'allais connaître une bonne performance, mais le peloton était si relevé que j'étais préoccupée par la possibilité que quelqu'un me surpasse", a dit Jeptoo. "J'ai repris confiance à partir du 40e kilomètre et j'ai alors senti que je pouvais gagner."