lundi, 25 févr. 2013. 11:48

Le Championnat canadien de curling féminin s'est terminé dimanche soir par une performance impressionnante de la plus jeune formation présente lors de cette compétition, celle de l'Ontario, de la capitaine Rachel Homan.

Tout au cours du tournoi à la ronde, on voyait déjà se dessiner, lentement mais sûrement, une finale entre les deux formations qui ont dominé le tournoi à la ronde. La formation de Jennifer Jones du Manitoba et celle de Rachel Homan ont littéralement dominé le tournoi à la ronde, terminant respectivement avec des fiches de 11-0 et de 10-1. La seule défaite de Homan est survenue contre la formation manitobaine. Avec une fiche combinée de 21-1, pas étonnant que ces deux formations s'affrontent dans la ronde des médailles.

Bien que la victoire de l’Ontario fut confirmée dimanche soir, je crois sincèrement que c'est lors de la demi-finale que Rachel Homan et compagnie ont ébranlé sérieusement leur adversaire.

Remettons-nous dans le contexte. Le Manitoba venait de compléter le tournoi à la ronde avec une fiche parfaite de 11 victoires et 0 défaite. Pas un mince exploit puisque c'était la première fois depuis 1985 qu'une formation franchissait le tournoi à la ronde sans aucune défaite, alors que la Colombie-Britannique de Linda Moore avait réussi l'exploit. Moore avait terminé son tournoi avec une victoire convaincante et une médaille d’or face à la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

Le Manitoba avait été la seule formation à faire trébucher la jeune formation Ontarienne, qui elle était, toutes compétitions confondues, sur une séquence de 31 victoires. De plus, cette victoire de Jennifer Jones était la cinquième consécutive lors des différents affrontements entre les deux formations depuis 2011.

On avait tous les éléments en place pour favoriser l'expérimentée formation de Jennifer Jones, quatre fois championne canadienne vis-à-vis la jeune formation Ontarienne, qui participait pour la première fois à une demi-finale. Le Manitoba avait même l'avantage du marteau au premier bout en vertu de sa première place au classement.

Avec une certaine rétrospective, cet affrontement m'a fait penser à un combat de boxe opposant un vétéran champion du monde avec ses multiples ceintures autour de la taille, un vétéran que Vegas donnait gagnant par une marge confortable!

Dès le premier bout, Homan a servi une série de jabs que son adversaire n'a jamais vu venir et a réussi à voler deux points. Les amateurs de curling expérimentés ont vu dès la fin de ce premier bout Jennifer Jones plier les genoux, le sort en était jeté!

Le Manitoba a réussi à se ressaisir quelque peu, mais l'Ontario a continué à mettre de la pression sur Jennifer Jones avec un style extrêmement agressif, lui servant jabs et crochets à répétitions. La capitaine du Manitoba a terminé cette demi-finale avec une défaite et une sérieuse brèche dans son niveau de confiance.

Jennifer Jones a même semblé affectée dans son deuxième match de demi-finale face à Heather Nedohin, portant les couleurs d'équipe Canada. N'eût été d'une seule mauvaise pierre de la capitaine canadienne, le Manitoba n'aurait pas survécu à cette demi-finale tant son capitaine semblait avoir perdu sa belle confiance qui l'a ait caractérisée tout au long du tournoi à la ronde.

C'est fort de cette victoire peu convaincante que le Manitoba a finalement atteint la grande finale où l'attendait l'Ontario de Rachel Homan.

Plusieurs observateurs croyaient que la pression de la grande finale et tous les avantages rattachés à une victoire pour la formation gagnante allait rééquilibrer les choses entre les deux équipes en présence et que nous assisterions à une lutte féroce entre les deux aspirantes.

Rachel Homan et ses coéquipières ont vite fait des ramener les pendules à l'heure, car avec l'avantage du marteau au premier bout, elles ont réussi à placer un gros 3 points au tableau. La carapace manitobaine ayant été ébranlée durant la demi-finale, il n'en fallut pas plus pour déstabiliser Jennifer Jones.

Dès la première manche, les prises de vue de la caméra nous montraient une capitaine secouée, perturbée face à une adversaire dont elle ne voyait même pas venir les coups. Comme un vétéran boxeur que se sert de son expérience, elle a réussi à se tenir debout, se tenir dans le match, gagnant même quelques rounds, mais ce n'était qu'une question de temps. L'adversaire était trop vite, trop différente, trop confiante. L'Ontario utilisant l'habileté exceptionnelle de Lisa Weagle pour déplacer les gardes dans la zone de garde protégée, la force de frappe impressionnante de la toute menue Allison Kreviazuk, le calme de la vice-capitaine Emma Miskew pour faire l'appel du brossage sur les pierres de sa capitaine, et surtout le sang-froid et la confiance de la capitaine Rachel Homan, ce n'était qu'une question de temps.

Finalement, avec une spectaculaire double sortie au 7e bout qui a mené à un deuxième bout de 3 points dans cette rencontre, le sort en était jeté, Jennifer Jones ne s'est pas relevée de cette deuxième chute au tapis.

Rachel Homan et compagnie représenteront le Canada au prochain Championnat du monde de curling féminin qui aura lieu à Riga, en Lettonie. Après cette impressionnante démonstration d'audace, d'habileté, de confiance en soi devant la quadruple Championne canadienne Jennifer Jones, personne ne doute que les chances de revenir de Riga avec l'or sont excellentes pour cette jeune formation.