jeudi, 15 juil. 2010. 16:11

Pas besoin de le dire deux fois à Alberto Contador, qui s'était fait piéger l'an dernier dans une fin d'étape balayée par les vents. L'équipe du maillot jaune Schleck a largué une cinquantaine de coureurs en pesant sur l'accélérateur dans la dernière demi-heure de course jeudi, et Contador peut remercier son rusé coéquipier Vinokourov, qui avait flairé le danger.

Sans Vino pour lui couper le vent, et le repositionner à l'avant du peloton, l'offensive des Saxo Bank aurait fait couler de l'encre. Comme par hasard, la tempête a pris fin au moment où Contador est revenu à la hauteur de Schleck. S'ils avaient échangé quelques mots, comme l'autre jour dans le col de la Madeleine, Alberto aurait certainement lancé à Andy quelque chose comme, ''tu ne m'as pas eu cette fois non plus!''

La grosse histoire cependant, c'est la disqualification de l'Australien Renshaw, premier complice des victoires de Cavendish. Renshaw quitte le Tour sur un coup de tête, ou plutôt trois, et maintenant Cavendish devra prouver qu'il peut gagner même sans l'autre, ce qui n'était justement pas le cas au printemps alors que Renshaw était convalescent. En temps normal, Cavendish aurait crié à l'injustice, mais après les critiques à son endroit liées à différents incidents, principalement une chute dont il est responsable au Tour de Suisse, le 'Cav' encaisse le coup sans mot dire. Le 'Cav', c'est un surnom, mais ce jeune homme n'est pas idiot, qui garde la tête froide alors que son copain perd la sienne.