jeudi, 19 juil. 2012. 11:05

Paris approche et pour certains, il est grand temps que ça finisse.

Cadel Evans a connu une deuxième défaillance en deux jours, celle-ci moins spectaculaire que la première. Vincenzo Nibali montre des signes d'essoufflement, pour la première fois. Haimar Zubeldia a glissé de deux rangs au classement général après avoir craqué au bas de l'ascension finale.

Et puis, plus ça va, plus il devient difficile pour Bradley Wiggins de contenir son lieutenant Chris Froome. Dans les derniers kilomètres de la 17e étape, Froome avait les moyens et la volonté d'aller chercher Alejandro Valverde en tête de course, mais Wiggins n'aurait pas pu le suivre et l'autre s'est encore une fois sacrifié pour son leader.

La prochaine étape d'importance pour ceux-ci viendra samedi lors d'un contre-la-montre de 53 kilomètres. En analysant le potentiel de chacun et les résultats du premier chrono à Besançon, il appert que le seul changement au classement des dix premiers pourrait toucher Pierre Rolland et Janez Brajkovic. Le Français a ravi sa huitième place au Slovène jeudi, mais Brajkovic devrait logiquement la récupérer samedi.

Les jeux sont faits, sauf incident, Wiggins et Froome deviendront les premiers coéquipiers à grimper sur les deux plus hautes marches du podium à Paris depuis Riis et Ullrich en 1996. Riis et Ullrich ... voilà un rappel historique dont les coureurs de la Sky Procycling se passeraient volontiers.