lundi, 26 juil. 2010. 17:35

Andy Schleck était-il plus fort en 2010 que l'an dernier? Le classement final indique que oui. L'incapacité d'Alberto Contador à se défaire de Schleck en montagne confirme les progrès du maillot blanc.

Contador était-il plus faible cette année qu'en 2009? Cela ne fait aucun doute. Sa 35e place au contre-la-montre samedi à près de six minutes de Fabian Cancellara qu'il avait battu sur le Tour 2009 montre un maillot jaune nettement inférieur à son potentiel réel.

Pour un Tour 2011 sportivement comparable à celui que nous venons de vivre, Schleck devra travailler à s'améliorer contre-la-montre, son point faible par rapport à Contador, même si les résultats du chrono de Pauillac laissent croire à un rapprochement entre les deux.

Si vous venez de découvrir Ryder Hesjedal, qui signe avec sa septième place le deuxième résultat canadien de l'histoire au Tour de France, je vous dirai sans méchanceté qu'il était temps! En Europe, ce vainqueur d'étape du Tour d'Espagne 2009 et ce coureur au caractère offensif jouit depuis longtemps d'une belle réputation. Si grâce à ce mois de juillet sensationnel Ryder devient prophète en son pays, tant mieux pour le cyclisme.

Enfin, avec les adieux de Lance Armstrong, se tourne une large page de l'histoire du Tour. Le champion est controversé, mais aucun autre coureur n'a procuré telle visibilité à ce sport européen en Amérique du Nord, même pas Greg LeMond!

Ne serait-ce que pour cela, merci Lance!

*Transcription de l'intervention de Louis Bertrand au Réseau Info Sports