Sportcom dimanche, 8 avr. 2012. 10:23

L'équipe Europcar, dont fait partie le Québécois David Veilleux, a connu une grande journée, dimanche, à la classique cycliste Paris-Roubaix, alors que son coéquipier, le Français Sébastien Turgot, a gravi la deuxième marche du podium.

« La reine des classiques » a néanmoins été marquée par le triomphe du Belge Tom Boonen (Omega Pharma-Quickstep), son quatrième sur le difficile parcours, qui lui a permis d'égaler le record d'un autre Belge, Roger De Vlaeminck.

David Veilleux a réussi le meilleur résultat canadien avec une 47e place (+ 9 min 09 s). Aussi de la course, Dominique Rollin (FDJ-BigMat) a pris le 54e rang (+ 9 min 37 s).

Avec cette victoire, Tom Boonen devient le premier cycliste à réussir deux doublés Tour des Flandres/Paris-Roubaix. Il consolide également son avance en tête du circuit World Tour devant l'Australien Simon Garrans (Greenedge Cycling Team) et l'Espagnol Samuel Sanchez Gonzalez (Euskaltel - Euskadi).

En l'absence du Suisse Fabian Cancellara, plusieurs observateurs attendaient une course ouverte sur les 257,5 km, dont 51,5 sur des secteurs pavés, reliant Paris et Roubaix. En vertu de ses trois victoires passées sur le parcours et de son sacre au Tour des Flandres la semaine dernière, Tom Boonen était tout de même le favori pour remporter la course.

À sa deuxième participation à l'épreuve surnommée L'Enfer du Nord, David Veilleux, de Cap-Rouge, s'est longtemps accroché au groupe de tête. « Nous sommes partis au kilomètre 70 et nous avons été repris au kilomètre 180. J'étais content d'être dans l'échappée, sauf que lorsque le groupe est revenu sur nous, j'ai eu des problèmes avec mon dérailleur avant, a-t-il expliqué à Sportcom. Ma chaîne est tombée plusieurs fois, ce qui m'a fait perdre des places. C'est décevant et j'aurais pu terminer plus en avant que ça. »

À 67 km de l'arrivée, les représentants d'Omega Pharma-Quickstep ont repris le contrôle du groupe de contre-attaque grâce à un coup de bordure. Chez Europcar, Sébastien Turgot a pris le relais de Veilleux et a à son tour lancé une échappée. Quelques instants plus tard, c'était au tour des Omega Pharma-Quickstep de prendre les choses en main.

Suivi de son coéquipier Niki Terpstra et des Italiens Filippo Pozzato (Farnese Vini - Selle Italia) et Alessandro Ballan (BMC Racing Team), Tom Boonen a rattrapé le meneur, Sébastien Turgot. Le manque de coopération entre leurs opposants a permis à Boonen et à Terpstra de partir seuls en tête.

Avec 53 km à faire, Boonen a lâché son coéquipier et a entrepris une échappée en solitaire. Malgré les efforts de l'Espagnol Juan Antonio Flecha et de son équipe (Sky Procycling), la mieux représentée parmi le groupe de poursuivants, Boonen a réussi à creuser son avance. Avec plus d'une minute d'avance à 20 km de l'arrivée, plus rien ne semblait pouvoir l'arrêter vers une conquête historique.

Le Belge a franchi la ligne d'arrivée au vélodrome de Roubaix à 5h 55 min 22 s. Le sprint final pour la deuxième place s'est joué entre cinq coureurs. Le recours à la photo-finish a été nécessaire pour départager Turgot et Ballan, qui ont fini respectivement deuxième et troisième, à 1 min 39 s du vainqueur.

L'atmosphère était évidemment à la fête chez Europcar comme l'a souligné le Québécois.

« Tout le monde est très content! Sébastien avait d'excellentes jambes aujourd'hui (dimanche) et il a fait une très bonne course en terminant avec le groupe de tête. Nous ne sommes pas une très grosse équipe, mais nous avons beaucoup de coureurs avec du potentiel qui ont des chances de faire quelque chose, alors nous n'avons pas essayé de privilégier quelqu'un en particulier. Nous savions que Sébastien était en forme, sauf que le premier surpris de voir qu'il l'était à ce point, c'est lui. »