samedi, 7 juil. 2012. 10:02

Jamais le Tour de France n'avait gravi la très sollicitante Planche des Belles Filles, et ils sont désormais nombreux à souhaiter ne plus y retourner, ou en tout cas, pas en devant y subir le tempo imposé par les équipiers du nouveau maillot jaune Bradley Wiggins. Les principales victimes s'appellent Klöden, Van Den Broeck, Sanchez, Leipheimer et Coppel, cinq hommes qui pointaient à 40 secondes ou moins de Wiggins au départ de l'étape, mais qui ont reçu cette Planche en plein visage.

Alors, qui reste-t-il pour rivaliser avec le maillot jaune et sa formidable armada? Heureusement, Evans et Nibali ont tenu le coup, tandis que Menchov, Zubeldia et son coéquipier Monfort ont su limiter la casse. L'étonnant Estonien Rein Taaramae, nouveau maillot blanc de meilleur jeune, bon coureur au contre-la-montre, peut croire en ses chances de faire mieux que sa onzième place de l'an dernier. Pierre Rolland et Janez Brajkovic entrent également à moins d'une minute du vainqueur d'étape Froome, mais ces deux-là avaient glissé au classement la veille, deux des multiples victimes d'une sixième étape dramatique.

Un drame vendredi? Pour les fans de Ryder Hesjedal, le mot n'est pas trop fort. La démonstration de la cruauté de ce sport : au sommet au mois de mai, au tapis en juillet. Sur la plus haute marche du podium à Québec ou Montréal en septembre? Ce serait bien la meilleure manière de tourner la page sur son sale Tour.