AFP mardi, 31 juil. 2012. 09:47

LUXEMBOURG - Le groupe énergétique Enovos a annoncé mardi qu'il rompait son contrat avec l'équipe cycliste luxembourgeoise RadioShack en raison de la mauvaise image générée par le contrôle antidopage positif de Frank Schleck au Tour de France 2012.

"L'image que donne l'équipe RadioShack-Nissan-Trek cette année n'est nullement en ligne avec l'image que souhaite communiquer Enovos", souligne un communiqué du groupe d'énergie précisant que la rupture de contrat sera effective le 1er août.

"Trop de points négatifs ont fait la une depuis le début de l'année", ajoute Enovos, précisant que le "retrait de Frank Schleck du Tour de France 2012, suite à un résultat anormal lors d'un contrôle antidopage, a amené Enovos à reconsidérer son partenariat avec RadioShack-Nissan-Trek".

Outre le contrôle positif de Franck Schleck, l'équipe cycliste a souffert d'une affaire politico-financière autour de son propriétaire, le promoteur immobilier Flavio Becca.

Plusieurs ministres et anciens ministres du gouvernement de Jean-Claude Juncker ont été au coeur d'une enquête préliminaire ouverte en juillet par le Parquet de Luxembourg pour extorsion, accusés d¹avoir privilégié un projet de construction de centre commercial et de stade de football développé par Flavio Becca.

L'enquête préliminaire a été clôturée par la justice, faute d¹éléments de preuve suffisants, notamment contre les responsables politiques.

Par ailleurs, plusieurs coureurs de RadioShack ont informé en juillet dernier l'Union cycliste internationale du non-paiement de leur salaire depuis plusieurs mois, mettant en évidence des difficultés financières de l'équipe.