mardi, 11 sept. 2012. 03:40

Ce qui devait être une soirée pleine d'émotion à cause du retour à Montréal de Bret Hart, 15 ans après le fameux Survivor Series 1997, et pour l'hommage que la WWE avait préparé à Pat Patterson, c'en fut une mais pour des raisons complètements différentes. En effet, durant l'un des matchs de la soirée, le commentateur et lutteur Jerry « The King » Lawler a été victime d'une crise cardiaque et ne serait toujours pas hors de danger.

Après avoir eu les premiers soins par les ambulanciers sur place, Jerry Lawler a été amené directement à l'hôpital (on ne sait pas laquelle exactement) et a été placé aux soins intensifs. La conjointe de Jerry Lawler a confirmé sur sa page Facebook que Lawler avait bel et bien subi une crise cardiaque, qu'il était dans un état stable et qu'il respirait par lui-même. D'autres sources rapportent cependant que sa vie ne serait pas encore saine et sauve, qu'il y avait encore du danger vu la sévérité de la crise. De plus, parce que la circulation sanguine a été coupée avec le cerveau, il se peut qu'il ait aussi subi un AVC.

Lawler est présentement en attente de passer une scanographie à la tête et a déjà passé un cathéter au cœur.

Selon plusieurs personnes, les ambulanciers auraient sauvé la vie à Lawler lorsqu'ils lui ont administré les premiers soins en arrière-scène. Il aurait été cliniquement mort pendant quelques minutes avant d'être réanimé par les ambulanciers. Pendant tout le temps où les ambulanciers tentaient de le réanimer, Vince McMahon était avec eux au chevet de Lawler. Sans l'ombre d'un doute, si Lawler avait été seul au moment où la crise est survenue le résultat final aurait été tragique.

Alors que l'action était dans l'arène avec un match par équipe entre les Prime Time Players et l'équipe composée de Kane & Daniel Bryan, Jerry Lawler a eu un malaise. Il s'est pris le bras gauche et la poitrine, a commencé à tranquillement perdre connaissance et selon le journaliste Tony Marinaro qui était au parterre à 25 pieds de Lawler, la face du commentateur est devenue bleuâtre.

Plusieurs fans près de la table des annonceurs se sont alors levés pour voir ce qui se passait, ce qui a eu un effet domino parmi la foule. Le personnel de la WWE et la sécurité entourant le parterre se sont dirigés à toute vitesse vers Lawler. Ils ont complètement défait les barricades, tassés rapidement quelques chaises qui bloquaient le chemin et ont amené Lawler en arrière-scène. Lawler aura peut-être été une trentaine de secondes au sol avant qu'on l'amène vers les ambulanciers. L'équipe médical s'est faite carrément dire par la production d'attendre en arrière-scène et non pas sur le côté de la scène, surement pour ne pas administrer les premiers soins devant les fans présents. En effet, les sections sur le côté de la scène ne sont généralement pas bloquées et il était tout à fait normal que Lawler soit conduit en arrière à l'abri des fans et non pas juste à l'abri des caméras.

Par la suite, ce fut la panique totale, alors que plein de gens, employés de la WWE et du Centre Bell, couraient partout, se parlaient avec leur casque d'écoute et on avait le sentiment qu'ils étaient vraiment sous le choc. Les barrières et les chaises sont restés tels quels pendant plusieurs minutes après qu'on ait amené Lawler en arrière.

Michael Cole n'a plus commenté pour le restant de la soirée. Il a fait trois mises à jour sur la condition de Lawler, s'assurant de préciser qu'il ne s'agissait pas d'un angle, mais la balance du temps, il n'a pas bougé de sa chaise. Les informations venaient à lui. Il avait l'air complètement dévasté par ce qui venait de se produire. À plusieurs reprises, il hochait de la tête, comme s'il ne le croyait pas, il lâchait de gros soupirs et avait le visage aussi blanc qu'un drap. Immédiatement après la fin de l'émission, il est retourné dans les vestiaires, ayant l'air d'une personne qui n'était juste plus capable d'être la cible de milliers de regards.

Au Centre Bell, aucune nouvelle sur l'état de santé de Lawler n'a été donné aux fans. Les segments que tournaient Cole n'étaient pas diffusés à l'intérieur des prémisses de l'aréna. Juste avant le segment final, l'annonceur-maison Justin Roberts a avisé la foule que du à l'incident impliquant Jerry Lawler, la soirée d'appréciation de Pat Patterson serait remise. Ce fut les seuls commentaires émis par un employé de la WWE aux spectateurs présents.

Par le fait même, sans que ce soit annoncé, le dark main-event qui devait avoir lieu entre John Cena et CM Punk n'a jamais eu lieu non plus.

En arrière-scène, plusieurs sources affirment que c'était littéralement l'enfer. Plus personne n'écoutait le show, plusieurs groupes se réunissaient afin de prier pour que Lawler s'en sorte. Personne n'était dans une ambiance de fête et c'est sans doute la raison pourquoi l'hommage à Patterson fut annulé.

Il est d'ailleurs assez incroyable, principalement de la part de CM Punk, John Cena et Bret Hart, d'avoir pu terminer le show, d'aller chercher la foule et de produire un segment qui demandait beaucoup de concentration étant donné qu'il était scripté au quart de tour. Cena, avec quelques commentaires en français, à réussi à faire exploser les fans et se tourner babyface, lui qui avait été copieusement hué auparavant.

En direct, mis à part durant les pauses commerciales où les fans criaient « Jerry, Jerry » en signe d'encouragement et le dernier segment, l'ambiance était assez malaisante, voir quasi-morbide. Pour les fans à la maison, l'ambiance devait être aussi bizarre étant donné que les matchs se déroulaient sans commentaires.

Plusieurs personnalités de la lutte ont pris d'assaut les réseaux sociaux afin de souhaiter la meilleure des chances à Jerry Lawler et afin de lui envoyer leurs prières et leurs pensées. Plusieurs ayant assistés au show avaient des commentaires du genre « Belle soirée, sauf pour… »

Le site Web de la WWE a quant à lui résumé brièvement l'incident pour ensuite, quelques heures plus tard indiquer et officialiser que Lawler avait subi une crise cardiaque.

Jerry Lawler avait lutté plus tôt dans la soirée, faisant équipe avec Randy Orton face à Dolph Ziggler et CM Punk. Depuis quelques semaines, Lawler s'est produit dans quelques matchs, dont un match de cage et il est à se demander si ce n'était pas trop exigé d'un homme de 62 ans. Il est bien entendu trop tôt pour savoir si Lawler retournera éventuellement à la barre de Raw. Cependant, il est fort à parier que s'il revient comme commentateur, sa carrière de lutteur sera de son côté terminée.

Au nom de toute l'équipe de RDS et de tous les amateurs de lutte de la province de Québec, j'envoie toutes mes pensées positives à Jerry Lawler, sa famille et tous ses proches, ainsi que tout le courage nécessaire qu'ils auront besoin dans les prochains jours, semaines et mois.

Si vous avez des questions ou commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@videotron.ca, ainsi que sur mon site Web au www.lutte.com

Le livre sur l'histoire de la lutte professionnelle au Québec, intitulé « Mad Dogs, Midgets and Screw Jobs : The Untold Story of How Montreal Shaped the World of Wrestling » et écrit par Pat Laprade et Bertrand Hébert, sera disponible à compter de février 2013. Il est présentement disponible en pré commande sur au www.amazon.ca