samedi, 15 sept. 2012. 16:09

Jerry « The King » Lawler a donné la frousse à sa famille, à ses amis, à ses collègues, aux milliers de fans présents au Centre Bell et à combien d'autres milliers à travers le monde. Quatre jours après son attaque cardiaque, il récupère bien, il a recommencé à parler et s'est même permis de prendre quelques photos. Voici en détails, chronologiquement et avec de l'information exclusive, ce qui est survenu depuis lundi soir.

Lundi
Lundi soir vers 22h, Jerry Lawler a subitement eu un malaise alors que Michael Cole et lui-même commentaient le match entre les Prime Time Players et Daniel Bryan/Kane. Quelques secondes après avoir fait son dernier commentaire, les gens qui écoutaient Raw à la maison ont entendu Lawler respirer très fort et ensuite plus rien Dans les faits, Lawler venait de subir une attaque cardiaque. Il s'est pris le bras, a eu des convulsions et a commencé à s'effondrer sur sa chaise tranquillement. Le journaliste Tony Marinaro, qui n'était qu'à 25 pieds de Lawler à ce moment-là l'a décrit comme étant bleuâtre au moment de s'effondrer. Une fois au sol, Lawler aurait quelque peu vomi alors que les premiers soins commençaient à lui être administrés. Les gens dans les sections avoisinantes se sont levés de la même manière que s'il y avait eu une bagarre dans la foule. D'ailleurs plusieurs personnes dans l'assistance et aussi en arrière-scène pensaient que c'était de ça qu'il s'agissait. Moins d'une minute plus tard, on le transportait en arrière-scène sur une civière, pendant que la foule criait « Jerry » à tout rompre. Même en regardant une vidéo de l'événement, il est difficile de voir la civière en question alors qu'il n'a jamais été attaché sur celle-ci, mais uniquement transporté sur. Alors pour plusieurs personnes sur place et même ceux qui ont regardé les vidéos rapidement, on aurait dit qu'il avait été porté à bout de bras.

Habituellement, lorsqu'il y a un show de lutte au Centre Bell, aucune ambulance n'est présente, mais pour une raison inconnue, il y en avait une ce soir là. Par chance car chaque minute compte dans ce genre de situation. La production de la WWE a clairement fait signe aux ambulanciers d'attendre en arrière-scène afin de ne pas administrer les soins à Lawler devant les fans des sections 103 et 104 qui pouvaient voir ce côté-là de la scène. Rendu en arrière, les ambulanciers ont fait un travail colossal. En faisant son attaque cardiaque, Lawler a aussi développé une fibrillation auriculaire, ce qui veut dire que les battements de son cœur se sont accélérés et le rythme cardiaque est devenu irrégulier. Tout ça a contribué à ce que le cœur lâche d'une certaine façon. Quand on raconte que Lawler était cliniquement mort, c'est que son cœur avait arrêté de battre et qu'il ne respirait plus, causé par l'attaque cardiaque et la fibrillation auriculaire. À compter du moment où une personne ne respire plus, à partir du moment qu'il y a un arrêt cardio-respiratoire, les ambulanciers ont de 4 à 6 minutes pour effectuer la réanimation, sinon le patient cours de grands risques d'avoir des lésions au cerveau et de devenir ce qu'on appelle communément « légume ». Contrairement à ce qui a été rapporté à quelques endroits, Lawler n'a pas été en arrêt cardio-respiratoire pendant 20 minutes. Ça n'a juste aucun bon sens. Stacy Carter, l'ex de Jerry Lawler et ex Diva de la WWE, raconte dans une entrevue parle de 15 minutes, mais c'est en fait 15 minutes pendant lesquelles les ambulanciers ont « travaillé » sur Lawler, pas le nombre de minutes qu'il ne respirait pas. Carter a aussi affirmé que ça avait pris du temps aux ambulanciers avant d'être capable de le réanimer, ce qui fut effectivement le cas. J'ai discuté avec quelqu'un près de la situation qui m'a confirmé que Lawler a été en arrêt cardio-respiratoire pendant plusieurs minutes, au point où la famille avait raison de s'inquiéter à savoir si Lawler aurait des lésions au cerveau. Il fut confirmé par plusieurs personnes que Lawler l'a échappé belle, car sans la rapidité avec laquelle les ambulanciers ont effectué cette réanimation, la situation aurait pu être bien plus tragique. Si Lawler avait été seul ou dans un endroit sans secours rapides, il ne s'en serait pas sorti. Selon ce qu'une personne a rapporté, les ambulanciers auraient tenté avec un défibrillateur cardiaque de réanimer Lawler à sept reprises. De mon côté, je n'ai pas eu un chiffre officiel à part qu'il y a eu plusieurs tentatives. Mais selon ce qu'on m'a dit, Lawler a définitivement vu la mort de proche durant ces quelques minutes.

Ce qui se passait backstage pendant ce temps est encore nébuleux. Différentes sources en provenance de l'arrière scène disent que les gens priaient en groupe, d'autres disent que non. Diverses sources disent que Vince McMahon a été au chevet de Lawler tout le temps que les ambulanciers y étaient, alors que d'autres affirment que McMahon est demeuré au Gorilla position jusqu'à la pause commerciale, est allé voir ce qui se passait et est revenu à sa position par la suite. D'ailleurs, toutes les updates que Michael Cole donnait étaient mot à mot ce que Vince lui disait de dire. Bref, les rapports ne sont pas clairs là-dessus et ça n'a pas une réelle importance. Ce qui est certain, et ces différents rapports le prouvent encore plus, c'est que c'était l'enfer en arrière-scène, une scène décrite comme étant décousue et désordonnée.

Une autre chose de sure, c'est qu'à aucun moment on a pensé à arrêter le show. D'ailleurs, ça m'aurait vraiment surpris. Je crois qu'avec la leçon que le mois de mai 1999 nous a appris, si Lawler ne s'en était pas sorti vivant, le show aurait sûrement pris fin. Mais dans la mesure où il était vivant et amené à l'hôpital, le show devait continuer. La WWE a selon moi fait la bonne chose en annulant l'hommage à Pat Patterson et le dark main-event. Qu'on finisse le show c'est une chose, mais personne ne devait avoir le goût de célébrer et dans ces moments-là, on veut en finir avec le spectacle le plus rapidement possible.

Une fois réanimé, il a été transporté à l'hôpital Royal-Victoria où on lui a immédiatement fait passer un CT Scan, c'est-à-dire un scan au cerveau pour voir si dommages il y avait suite à l'arrêt cardio-respiratoire.

Mardi
Dans la journée du mardi, les médecins ont performé une angioplastie, qui consiste à entrer une sorte de ballon dans l'artère afin de la débloquer. Dans la mesure où cette opération fonctionne, souvent, on va installer une endoprothèse métallique, communément appelé stent. Il s'agit d'un long fil de métal avec au bout un genre de parapluie qui permet à l'artère d'ouvrir plus grand pour ne pas qu'elle ne se bloque à nouveau. C'est ce qui est arrivé dans son cas et on lui a posé un seul stent et non pas trois comme la rumeur le voulait au début. Si l'angioplastie n'avait pas réussie, il aurait fallu alors l'opérer pour un pontage. Après l'opération, il se serait réveillé, ne savait pas où il était ou ce qu'il faisait là et s'est rendormi.

Bien qu'il soit entré à Royal Victoria, j'ai eu une conversation avec le personnel de l'hôpital Général de Montréal mardi midi.

Après m'être identifié, j'ai demandé à obtenir des nouvelles de l'état de santé du lutteur Jerry Lawler. On m'a fait patienter quelques instants. On est revenu sur la ligne me disant de toujours patienter. Puis, une femme a pris la ligne (un homme m'avait répondu les deux premières fois) et m'a dit de patienter à nouveau. Je lui ai demandé si elle était au courant de ma demande et elle m'a répondu « Je ne suis pas Mme Lawler ». Finalement, une dame du département coronarien m'a répondu. J'ai demandé d'avoir des nouvelles et elle m'a répondu qu'elle n'était pas autorisée à donner quelques nouvelles que ce soit. Je lui ai alors demandé « M. Lawler est donc dans votre département mais vous ne pouvez me donner de nouvelles sur son état de santé? » et sa réponse fut « Je ne peux rien vous confirmer ». J'ai demandé à parler avec quelqu'un de l'entourage de M. Lawler, ce à quoi elle m'a répondu que « personne de son entourage n'est présent en ce moment. »

Il est donc clair pour moi que Lawler était à l'hôpital Général de Montréal, mardi en début d'après-midi, probablement transféré là pour le suivi, alors que cet hôpital n'est qu'à 2 kilomètres de Royal Victoria. Mais il est possible que le stent lui ait été posé à Royal Victoria avant d'être transféré. Aussi, certains rapports disent qu'il était entré sous une autre identité et encore là, à cause de ma conversation avec l'hôpital Général de Montréal, je ne pense pas que ça a été le cas. Dans des situations critiques comme celles de lundi soir, avec aucun membre de la famille de Lawler présents au moment de l'incident, il serait surprenant qu'on pense à un tel détail. À moins que la WWE ait fait un suivi à ce niveau, au point de communiquer avec d'autres hôpitaux, ne serait-ce que pour brouiller les pistes, mais si c'est le cas, personne ne peut être vraiment sur de l'information qu'il a obtenue.

Dans la journée de mardi, les médecins ont enlevé l'appareil respiratoire, lui ont réduit la quantité de sédatif pour ensuite lui retiré le sédatif au complet. Ses signes vitaux répondaient également bien. Cependant, il y avait encore des inquiétudes au niveau de possibles dommages au cerveau étant donné que ça avait pris un bon bout de temps avant de le réanimer la veille. Il avait passé des tests à ce sujet et les résultats ne seraient connus que le lendemain matin. Dans une entrevue donnée à « In The Room », Stacy Carter confirmait que Lawler répondait bien, qu'il avait un tube inséré dans le fon de la gorge, qu'il était stable et qu'il pouvait pointer où il avait mal.

Les 24 heures suivant un arrêt cardiaque sont critiques et il y avait toujours la possibilité, même si elle est mince, que le stent aurait été rejeté par le corps. Cependant, en fin de journée, les nouvelles semblaient positives alors que Lawler avait commencé à bien répondre. Il pouvait cligner des yeux, hocher de la tête, prendre et serrer les mains.

C'est également mardi en après-midi que sont arrivés à Montréal Lauryn Laine McBride, la conjointe de Lawler ainsi que son fils Brian Lawler, mieux connu pour les amateurs de lutte sous le nom de Brian Christopher. L'autre fils de Lawler, Kevin, n'a pas fait le voyage.

Mercredi
La meilleure des nouvelles est survenue mercredi alors que les résultats des scans au cerveau et des tests sont arrivés; aucun dommage au cerveau n'avait été relevé. La nouvelle fut rapportée par Stacy Carter et confirmée par Lauryn Laine McBride par la suite. Kevin Lawler avait également affirmé que son père ne pouvait pas parler encore, mais qu'il pouvait écrire des choses sur une tablette. Il a dit lors d'une entrevue avec TMZ « Pas uniquement des courtes notes, mais des histories détaillées, ce qui démontre qu'il sait où il est et ce qui lui arrive. »

En après-midi, la situation s'était déjà améliorée, alors que Lawler parlait et riait dans sa chambre d'hôpital. Il avait cependant encore beaucoup de douleurs et était relativement faible. Même s'il pouvait parler, les médecins lui avaient demandé de reposer ses cordes vocales et de se reposer au grand complet le plus possible.

Jeudi
Depuis mercredi, les choses ne vont qu'en s'améliorant. Il avait mangé et pouvait parler beaucoup mieux. Dans les derniers 24 heures, il a parlé au téléphone entre autres à Michael Cole et à Vince McMahon. Il commençait à faire beaucoup de progrès. Deux photos ont même été mises sur Twitter par sa conjointe, où l'on voit Lawler sur une chaise d'aisance avec plusieurs ventouses reliées à des fils sur son corps. Il a les pouces dans les airs et semblait bien dans les circonstances. Sur la seconde, il est en train de manger et il a ses lunettes. Mis à part les réseaux sociaux, Joe Birch d'Action News 5 à Memphis a été le premier média à publier la première photo.

Lawler avait aussi recommencé à marcher et s'est même permis de produire un vidéo sur Tout, disant qu'il se sent comme l'Homme Bionique, qu'il avait plus de fils lui sortant du corps que AT&T et remerciait les fans pour leur support.

Vendredi
Pas d'autres nouvelles, mis à part qu'il est encore à l'hôpital et qu'on ne sait pas quand il en sortira. Son garçon Kevin a dit que selon les médecins, une fois qu'il sera en forme, ils ne voient pas pourquoi Lawler ne pourrait pas recommencer à lutter.

Autres notes
Plusieurs médias québécois ont repris la nouvelle, entre autres TVA Sports, le site du Journal de Montréal, RDS, le 98,5 FM. D'ailleurs au 98,5FM, Paul Houde et Michel Villeneuve ont parlé de stéroïdes et il est important de mentionner que Lawler n'en a jamais pris. Il n'a jamais bu, fumé ou pris de drogues.

Cependant, Lawler a 62 ans et son père est décédé d'une crise cardiaque alors qu'il était au secondaire. D'ailleurs, Lawler est le lutteur régulier le plus vieux en Amérique du Nord. Lawler était reconnu pour éviter les médecins, même s'il faisait partie du programme de santé de la WWE qui inclut des vérifications au niveau du cœur. Deux jours plus tôt à Aruba, il s'est plaint de douleurs à la poitrine, lui qui ne se plaint jamais habituellement.

Michael Cole, qui avait l'air abattu lundi soir, n'avait pas une moins bonne mine le lendemain à Ottawa pour Smackdown!

Depuis, la WWE a amené Cole en studio pour faire les commentaires des matchs qu'il n'avait pas fait lors de Raw. Ceci servira pour les reprises dans certains marchés, plus particulièrement les marchés étrangers.

Bizarrement, les ratings n'ont pas augmenté vers 22h30, au moment où la sphère Internet ne parlait que de Lawler. Ce qui veut dire selon moi que l'Internet et les réseaux sociaux n'ont pas l'influence télévisuelle que certains pensent.

Si vous avez des questions ou commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@videotron.ca, via les réseaux sociaux au www.facebook.com/patlaprade et www.twitter.com/patlaprade, ainsi que sur mon site Web au www.lutte.com

Le livre sur l'histoire de la lutte professionnelle au Québec, intitulé « Mad Dogs, Midgets and Screw Jobs : The Untold Story of How Montreal Shaped the World of Wrestling » et écrit par Pat Laprade et Bertrand Hébert, sera disponible à compter de février 2013. Il est présentement disponible en pré commande au www.amazon.ca