mardi, 11 déc. 2012. 07:00

Carl Ouellet est passé de lutteur à conférencier et semble vouloir connaître autant de succès dans cette deuxième carrière qu'il en a connu dans celle qui l'a rendu une figure populaire au Québec. Sa première, le mois dernier à St-Jean-sur-Richelieu fut un franc succès et mérite d'être vue par tous, amateurs de lutte ou pas.

Mercredi le 7 novembre dernier, au Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean, l'ex-lutteur professionnel Carl Ouellet a troqué son maillot de lutte pour un veston de conférencier...ou presque!

Ouellet est arrivé sous le thème de Bret Hart, un lutteur pour qui il a beaucoup de respect, vêtu d'une robe de chambre et de la ceinture qu'il a remporté lors de son séjour à Porto-Rico. Il s'est par la suite défait de ses habits de lutte pour porter un veston, question de visualiser le changement entre le lutteur et le conférencier.

Tout au long de sa conférence, celui qui se fait encore appeler Pierre-Carl raconte les hauts et les bas qu'il a vécu dans sa vie et dans sa carrière de lutteur, qui s'est échelonnée sur plus de 20 ans.

Présentée sous forme de tableaux (12 au total), Ouellet raconte ses bons comme ses mauvais coups pour ensuite peser le pour et le contre des décisions qu'il a prises à ce moment-là. Drôle et touchant, Ouellet arrive à faire réfléchir son public sur des situations qui lui sont arrivées mais qui auraient pu arriver à n'importe qui dans d'autres types d'occupations ou d'activités. De son accident à un oeil alors qu'il n'était enfant au retour qu'il a tenté de faire à la WWE à la fin des années 2000, en passant par sa rivalité avec Kevin Nash (Diesel) et Shawn Michaels, Ouellet ne tombe pas la facilité et n'est pas là pour régler des comptes. Au contraire, il désire faire passer son message aux jeunes et comme au moins jeunes.

"Ce que j'ai vécu dans le monde de la lutte professionnelle, un jeune pourrait le vivre dans le hockey ou un professionnel dans son emploi.", affirme celui qui a remporté à trois reprises les titres par équipe de la WWE.

Seul sur scène, Ouellet, qui n'était pas reconnu comme un des meilleurs au micro dans ses années de lutteur a une assurance surprenante et s'exprime très bien, surtout compte tenu qu'il s'agissait de sa première représentation.

Mais par-dessus tout, il avait de fort textes, bien construits et bien livrés.

Mis à part quelques détails au niveau de la mise en scène qui pourraient facilement être améliorés pour les prochaines représentations, la conférence/spectacle de deux heures est bien structurée et n'a pas de longueurs. Tel un match de lutte, la finale est assez spectaculaire et représente bien le message que Ouellet tente de faire passer tout au long de son discours: Quand on tombe, il faut être capable de se relever et de ne pas faire les mêmes erreurs.

"Je suis très fier de ma performance, disait le conférencier rock-star le lendemain de sa performance. Ça fait longtemps que je la prépare, j'ai travaillé avec un metteur en scène et je suis content du résultat."

Fort du succès de sa première, une supplémentaire sera présentée le samedi 2 mars 2013. Pour plus d'informations, composé le 1-877-724-7074.
______________________________

-Il est à noter que le lutteur québécois Leon Saver (Léandre Sauvé) que l'on a pu voir dans Opération Séduction tout dernièrement est le seul autre "personnage" sur scène. Il n'y fait que deux présences mais joue bien son rôle et fait très bien paraître Ouellet.

-Plusieurs personnalités du monde de la lutte professionnelle et des sports de combats étaient présents. Marc Blondin de TNA Impact à RDS, les ex-lutteurs Louis Laurence, Nelson Veilleux et Denis Gauthier (qui a aussi aidé Ouellet avec la préparation), l'auteur-historien Bertrand Hébert de même que le combattant en arts martiaux mixtes Steve Bossé.
______________________________

Si vous avez des questions ou commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi au patric_laprade@videotron.ca, via les réseaux sociaux au www.facebook.com/patlaprade et www.twitter.com/patlaprade, ainsi que sur mon site Web au www.lutte.com

Le livre sur l'histoire de la lutte professionnelle au Québec, intitulé « Mad Dogs, Midgets and Screw Jobs : The Untold Story of How Montreal Shaped the World of Wrestling » et écrit par Pat Laprade et Bertrand Hébert, sera disponible à compter de février 2013. Il est présentement disponible en pré commande sur au www.amazon.ca