lundi, 31 janv. 2011. 07:12

Depuis 20 ans, le Panthéon des sports du Québec a accueilli pas moins de 173 personnalités sportives dans son Temple de la renommée. Parmi ses membres, certains se sont distingués dans le domaine des médias. Voici quelques notes à propos de leur carrière respective.

Lecavalier, René (1918-1999)
Véritable amoureux de la langue française, René Lecavalier est la voix de la Soirée du hockey pendant plus de 31 ans. Au cours de sa carrière, il anime plusieurs émissions sportives à Radio-Canada.

René Lecavalier, intronisé en 1993

Beauchamp, Jacques (1927-1988)
Après ses débuts au Montréal Matin, Jacques Beauchamp entre au Journal de Montréal à titre de directeur des pages sportives. Son attitude positive légendaire et ses efforts contribuent à bâtir la solide réputation de ce journal dans le domaine.

Jacques Beauchamp, intronisé en 1999.

Béliveau, François (1942-2003)
Journaliste à La Presse pendant de nombreuses années, François Béliveau se consacre à la cause du sport amateur. Maître d'œuvre du Club sportif des médias, il contribue grandement à la fondation du Panthéon des sports du Québec.

François Béliveau, intronisé en 2003.

Garneau, Richard
Ce journaliste et animateur connaît une longue carrière à Radio-Canada. Richard Garneau demeure une référence en ce qui a trait à l'athlétisme et aux Jeux olympiques. On le retrouve également à la Soirée du hockey pendant de nombreuses années.

Richard Garneau, intronisé en 2006

Red Fisher
Journaliste sportif à The Montreal Gazette depuis 1979, Red Fisher scrute avec attention les activités de la Ligue nationale de hockey et particulièrement celles des Canadiens de Montréal depuis plus de 56 ans! Red Ficher débute sa carrière en 1954 au Montreal Star où il cumule les fonctions de rédacteur en chef adjoint aux sports et journaliste attitré au hockey. Un an plus tard, il livre également ses commentaires dans une chronique quotidienne. En 1979, un mois après la fermeture du Star, il passe à la Gazette comme rédacteur en chef de la section sportive et continue à publier ses observations sur les activités des Canadiens.

Red Ficher, intronisé en 2010

Quelques notes d'histoire sur le Panthéon des sports du Québec

Sur son blogue, le Panthéon vous propose la première partie d'une série de textes consacrés à l'histoire sur notre organisme.

Consultez la première partie en cliquant ici.

Bilan du siècle

1 février 1956 : Obtention d'une médaille de bronze olympique par la skieuse Lucile Wheeler

Lucile Wheeler de Saint-Jovite devient la première athlète canadienne à remporter une médaille olympique en ski alpin. Elle obtient la troisième position en descente aux Jeux de Cortina d'Ampezzo.
À partir de 1952, Lucile Wheeler passe ses hivers en Europe et se frotte aux meilleures skieuses européennes. Elle défend les couleurs du Canada en 1952, aux Jeux Olympiques d'Oslo. Puis, en 1956, elle fait à nouveau partie de la délégation canadienne aux Jeux d'hiver, cette fois à Cortina d'Ampezzo. Après une disqualification dans le slalom spécial et une sixième position dans le géant, elle devient la première Canadienne à gagner une médaille olympique en ski alpin en décrochant le bronze en descente. Après plusieurs belles performances, dont une première place à Kitzbühel, le 20 janvier 1957, Lucile Wheeler atteindra de nouveaux sommets en 1958, lors des championnats du monde de Bad Gastein (Autriche).

4 février 1902 : Conquête de la coupe Stanley par le Montreal Amateur Athletic Association

Le Montreal Amateur Athletic Association (MAAA) remporte la coupe Stanley en défaisant les Victorias de Winnipeg deux parties à une. La série se termine le 4 février alors que le MAAA enlève la victoire finale par la marque de 4-1.

Le MAAA défendra son titre avec succès l'année suivante. Mentionnons que le MAAA avait déjà remporté la coupe Stanley en 1893 et 1894. Il était alors le premier titulaire de ce nouveau trophée, emblème de la suprématie au hockey nommé en l'honneur de son donateur, Lord Stanley, gouverneur général du Canada de 1883 à 1893.

Source : www.bilan.usherb.ca