lundi, 17 janv. 2011. 07:12

Depuis 20 ans, le Panthéon des sports du Québec a accueilli pas moins de 173 personnalités sportives dans son Temple de la renommée. Parmi ses membres, certains se sont distingués en patinage artistique. Voici quelques notes à propos de leur carrière respective.

Isabelle Brasseur et Lloyd Eisler

En patinage artistique, en couple, avec Isabelle Brasseur, il remporte une médaille d'or au Championnat du monde de 1993. Le couple mérite également deux médailles de bronze lors des Jeux olympiques de 1992 et 1994.

Jean Dussault

Sous son influence et sa gouverne, la Fédération québécoise de patinage artistique a acquis une reconnaissance nationale et internationale. Il occupe aussi différents postes à la Confédération des sports du Québec, puis à Sports-Québec.

Jocelyne Bourassa, présidente honoraire de l'Omnium canadien féminin CN 2011

Golf Canada et le CN ont annoncé au cours du mois de décembre que la légende québécoise du golf Jocelyne Bourassa serait présidente honoraire de l'Omnium canadien féminin CN 2011, au Club de golf Hillsdale de Mirabel, au Québec.

Seule étape canadienne du Circuit de la LPGA, le tournoi se déroulera du 22 au 28 août. La province de Québec n'avait pas accueilli l'Omnium canadien féminin CN depuis 2002.

Mme Bourassa a été intronisée au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec en 1992 et au Temple de la renommée du golf canadien en 1996. Après une carrière amateur remarquable, jusqu'à la fin des années 1960, elle allait prendre d'assaut le Circuit de la LPGA au début de la décennie suivante, elle qui était élue Recrue de l'année de la LPGA en 1972 et qui gagnait le tournoi La Canadienne à sa deuxième saison, en 1973.

Elle a aussi été nommée Athlète canadienne-française de l'année deux années de suite (1971, 1972) et Athlète canadienne en 1972. De 1980 à 2000, elle a été directrice exécutive de l'ex-Classique du Maurier. Elle a aussi occupé les fonctions de conseillère spéciale de 2000 à 2003 pour aider lors de la transition de la Classique du Maurier à l'Omnium canadien féminin.

« Jocelyne Bourassa a été si intimement liée au golf féminin au Canada, et surtout au Québec, que sa participation à l'Omnium canadien féminin 2011 allait de soit », a déclaré Sean Van Kesteren, directeur de tournoi, Omnium canadien féminin CN. « Au fil de sa carrière, Jocelyne a été une formidable ambassadrice de ce tournoi et une championne de golf qui a bien représenté le Canada. Nous sommes ravis qu'elle joue à nouveau un rôle au sein de l'Omnium canadien féminin CN, au moment où ce tournoi revient dans la région de Montréal. »

Militante depuis toujours du développement du golf féminin au Canada, Mme Bourassa a vu sa contribution au golf reconnue par un prix en son nom. Le Prix Jocelyne-Bourassa est en effet remis chaque année à la concurrente du Circuit canadien féminin CN qui termine la saison au premier rang de l'Ordre du mérite de ce circuit.

Pour témoigner de l'engagement de Mme Bourassa envers l'Omnium canadien féminin CN 2011, le pro-am féminin ayant lieu le lundi du tournoi sera rebaptisé « Pro-am féminin Jocelyne-Bourassa ».

Bien que sa fidélité à l'Omnium canadien féminin remonte à plusieurs années, Mme Bourassa a décidé de renouer avec le tournoi en raison, en grande partie, de ses initiatives caritatives au profit des hôpitaux pour enfants malades au sein de la communauté d'accueil.

« Je suis ravie d'être impliquée à l'Omnium canadien féminin 2011 et au retour au Québec de ce tournoi tout à fait spécial, de dire Mme Bourassa. Ce tournoi a pour moi une signification profonde, et je pense que le CN et Golf Canada ont réussi à en faire l'un des meilleurs de tout le circuit. Le programme caritatif Don d'espoir CN collecte beaucoup d'argent pour les hôpitaux pour enfants locaux, et je suis honorée de jouer un rôle modeste dans un tournoi dont la contribution à la communauté est immense. »

Source : www.golfcanada.ca

Bilan du siècle
17 janvier 1972 : Tenue d'un concours visant à promouvoir l'olympisme chez les jeunes


Le premier ministre du Québec, Robert Bourassa, et le maire de Montréal, Jean Drapeau, annoncent la tenue d'un concours auprès des étudiants et des journalistes afin de promouvoir l'olympisme. Cette annonce survient deux ans après l'obtention par Montréal de la présentation des XXIe Jeux Olympiques qui se dérouleront à l'été 1976.

Ce concours est ouvert aux écoles primaires et secondaires ainsi qu'aux journalistes. Au niveau des écoles, le concours se divise en trois catégories : une composition française ou anglaise sur le thème «Ce que signifie l'olympisme à mes yeux», une catégorie dessin à colorié et une autre sur les jeux et le bricolage. Le gagnant de chaque catégorie pourra être accompagné de ses parents et de son professeur aux Jeux Olympiques de l'été 1972 à Munich. Pour les journalistes, il s'agit de déterminer le meilleur article, ou la meilleure émission de radio ou de télévision sur le thème «L'olympisme et les jeux». Les gagnants remporteront une somme de 1 000 $. Le concours se répétera jusqu'à la tenue des Jeux Olympiques de 1976.

19 janvier 1919 : Inauguration de la Palestre nationale à Montréal

L'Association athlétique d'amateurs nationale (AAAN) inaugure sa palestre, un bâtiment situé sur la rue Cherrier dans lequel on retrouve les équipements modernes nécessaires au développement d'athlètes de pointe.
Plusieurs disciplines peuvent être pratiquées dans ce nouveau bâtiment, dont la natation, l'escrime, la gymnastique, la boxe, la lutte, etc. La Palestre nationale a ouvert ses portes pour la première fois le 12 décembre 1918. En 1931, elle passera aux mains de l'Association catholique de la jeunesse canadienne-française (ACJC).

Source : www.bilan.usherb.ca