RDS.ca lundi, 19 nov. 2012. 18:30

Le Panthéon des sports du Québec a ouvert ses portes à l'ancien boxeur Éric Lucas, le pilote automobile Jacques Villeneuve, l'ancien hockeyeur Luc Robitaille, les médaillés d'or olympiques en patinage artistique David Pelletier et Jamie Salé, de même que les jumelles Rhona et Rhoda Würtele, qui ont marqué l'histoire du ski alpin, lundi soir dans le cadre de son 22e Gala d'intronisation à l'hôtel Delta de Montréal.

Chez les bâtisseurs, le président du Canadien de 1982 à 1999, Ronald Corey, aussi lui aussi été intronisé pour avoir notamment orchestré le plan quinquennal qui a rapatrié la coupe Stanley à Montréal, en 1986 et 1993.

En carrière, le boxeur Éric Lucas a livré huit combats de championnats du monde et inscrit à sa fiche trois défenses victorieuses. Il s'est notamment battu contre Fabrice Tiozzo et Roy Jones Jr. Sa feuille de route : 104 victoires, 27 revers et trois matches nuls.

Jacques Villeneuve a pour sa part gagné les 500 milles d'Indianapolis, a été sacré champion du monde en Formule Un en 1997. En 164 Grands Prix, il a obtenu 13 positions de tête, accédé à 23 podiums et totalisé 11 victoires.

En 19 saisons dans la LNH, Luc Robitaille a inscrit 668 buts et obtenu 726 mentions d'assistance, en plus de totaliser 127 points en séries éliminatoires. Ses 63 buts en 1992-1993 éclipsèrent le record pour un ailier gauche de Steve Shutt du Tricolore alors de 60 filets. Comme joueur, il a gagné la coupe Stanley, la Coupe Canada, la médaille d'or des championnats du monde et celle des mondiaux juniors. Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2009, il est depuis 2007 président des opérations des Kings de Los Angeles.

Jamie Salé et David Pelletier ont quant à eux amorcé leur association en couple en 1998, en route vers la plus haute marche du podium en championnat du monde et à une « médaille d'or partagée » dans la controverse aux Jeux olympiques de Salt Lake City, alors que la juge française a influencé le résultat au profit d'un couple russe.

Finalement, Rhona et Rhoda Würtele, nées en 1922, ont été les skieuses les plus médaillées au pays au fil des années 1940 et 1950. Rhona termina 37e en descente aux JO de St-Moritz en 1948, après s'être fracturé une cheville peu avant la ligne d'arrivée. Sa sœur Rhoda se classa 9e en slalom géant, quatre ans plus tard, au JO d'Oslo.

Rhona Würtele-Gillis est la mère de la réputée danseuse et chorégraphe Margie Gillis et de Jere Gillis, ancien porte-couleurs des Nordiques de Québec.