AFP mercredi, 13 févr. 2013. 09:30

PARIS - Le Super-15, le Championnat des provinces de l'hémisphère Sud, débute vendredi avec un horizon plus que jamais ouvert et de nombreux prétendants au titre, notamment en Nouvelle-Zélande (Chiefs, Crusaders) et Afrique du Sud (Sharks, Stormers, Bulls).

Le niveau des équipes australiennes reste pour l'instant incertain. La première journée sera l'occasion d'évaluer leur potentiel.

Dès vendredi (09H40 française), les Melbourne Rebels, avec Higginbotham venu rejoindre les Wallabies James O'Connor et Kurtley Beale, tenteront d'affirmer leur place dans le paysage pour leur troisième saison dans la compétition face à une équipe de la Western Force qui n'inspire, elle, guère confiance.

Cette saison, la Force a encore perdu trois joueurs d'envergure (Pocock, Nalaga, Sharpe) et changé d'entraîneur (Chris Foley) dans une énième tentative de se stabiliser.

Samedi, les Reds, vainqueurs surprise en 2011, tenteront de bousculer des Brumbies en pleine progression et une des meilleures chances australiennes.

La franchise de Canberra a misé sur la stabilité autour d'un encadrement de haut niveau (White, Larkham). Ils ont également compensé le départ du troisième ligne Stephen Hooper par l'arrivée de... David Pocock ! Autour d'un noyau de Wallabies (Alexander, Moore, Pocock, McCabe), quelques jeunes s'annoncent prometteurs comme Lealiifano ou Mogg.

Les Waratahs, repris par l'entraîneur du Leinster et du Stade Français Michael Cheika, espèrent retrouver leur rang.

Les champions en titre néo-zélandais des Chiefs sont attendus. Tout le monde s'interroge notamment sur les conséquences des départs de Sonny Bill Williams, Richard Kahui et Sona Taumalolo sur le jeu de l'équipe de Waikato qui avait tant impressionné la saison dernière.

Ambitieux Sharks

Les incontournables Crusaders (sept titres) veulent leur reprendre la vedette après quatre années sans titre et "seulement" une demi-finale l'an dernier.

Ils devront toutefois composer sans Richie McCaw (année sabbatique) et Ben Franks (transfert). Mais il reste une redoutable colonne vertébrale All Black avec Romano, Whitelock, Read, Carter et Dagg pour encadrer la relève avec Matt Todd, potentiel successeur de McCaw en N.7, ou l'ouvreur-centre Tom Taylor.

Les Otago Highlanders nourrissent également de gros espoirs après avoir réalisé un recrutement solide (Nonu, Thorn, Woodcock), comme les toujours offensifs Hurricanes. Désormais dirigés par John Kirwan, les Blues d'Auckland sont, eux, en pleine reconstruction après les départs de Kaino, Woodcock, Nonu, Braid, Munro, Stanley, Toeava, Wulf...

De l'autre côté de l'Océan Indien, les Sud-Africains ont aiguisé leurs ambitions. Les Sharks, qui ont perdu Frédéric Michalak mais récupéré François Steyn, Butch James et Ryan Kankowski, entendent poursuivre sur la dynamique qui les avait menés en finale l'an dernier.

Et les autres franchises veulent profiter de leurs meilleurs joueurs annoncés sur le départ pour briller. Les toujours solides Bulls, pour un quatrième titre avec Morné Steyn et Juandre Kruger, les Stormers, premiers de la dernière saison régulière emmenés par Bryan Habana, et les Cheetahs d'Adriaan Strauss joueront la qualification.

Une nouvelle franchise fait son apparition: les Southern Kings.