Sportcom samedi, 9 févr. 2013. 07:06

Montréal – Erik Guay était en voie de défendre son titre de champion mondial de descente samedi, mais une perte de contrôle aux deux tiers du parcours l’a considérablement ralenti, avant que le skieur québécois ne rate une porte à la fin du tracé à Schladming, en Autriche.

Guay a été le deuxième plus rapide des 58 compétiteurs aux deux premiers temps intermédiaires et a été le meilleur au troisième chrono de référence.

La perte de contrôle d’un de ses skis dans un virage quelques fractions de seconde après l’atterrissage d’un saut lui a cependant enlevé tout espoir de défendre sa couronne mondiale.

Après avoir repris de la vitesse, l’athlète de Mont-Tremblant a manqué une porte à la toute fin.

« Je savais au départ qu’il était hors de question de me présenter en piste pour terminer quatrième ou cinquième. Il me fallait donc prendre des risques. Malheureusement, j’ai accroché une de mes spatules et soudainement, tout était terminé, » de déclarer Guay. 

« Une situation un peu crève-cœur de mon côté. Ma course était bien partie. J’étais dans un bon état d’esprit et je skiais bien. J’ai été un peu déconcentré au bas (après avoir perdu du temps) et je suis finalement sorti de piste. J’ai été un peu malchanceux. » 

Le Norvégien Aksel Lund Svindal a le mieux dompté la piste Planai, ramenant un chrono de 2 min 01,32 s. Svindal a ainsi récolté une cinquième médaille d’or en Championnats du monde. Il est le sixième athlète de l'histoire à réussir pareil exploit.

L’Italien Dominik Paris, actuel meneur de la spécialité en Coupe du monde, a fini deuxième, 46 centièmes derrière le Norvégien. Il s’agit de sa première médaille aux mondiaux, à sa deuxième participation au grand rendez-vous.

Le Français David Poisson est monté sur la troisième marche du podium après avoir accusé 97 centièmes de retard sur Svindal. Il a également mis la main sur sa première médaille en Championnats du monde.

Jan Hudec a été le meilleur skieur du pays samedi. En vert à chacun des temps intermédiaires, l’Albertain a toutefois pris le dernier virage légèrement trop large et a fini neuvième, à 1,67 seconde du gagnant.

« Je suis vraiment déçu», de souligner Hudec qui avait obtenu l’argent à Aare, en Suède en 2007. « J’étais conscient d’avoir une chance au podium aujourd’hui et j’ai skié dans cette optique. J’ai été quelque peu malchanceux, mais le ski de compétition est fait ainsi.

« Environ 25 secondes après mon départ, je croyais qu’il s’était mis à neiger fort. Je pense que c’était simplement ma transpiration sous mon casque après mon échauffement. Je ne voyais plus rien. La visibilité était déjà mauvaise et en plus je n’y voyais rien. De la malchance, tout simplement. » 

Hudec dont le temps a été de deux minutes, 2.99 secondes, s’est dit déçu que son équipe n’ait pas été en mesure de poursuivre sa séquence de podiums pour le Canada.

« C’est une dure journée. Nous sommes tous déçus, » de commenter Hudec. « Le meilleur Canadien ne veut rien dire aujourd’hui. En bout de ligne, je voulais gagner.

« Cela m’a brisé le cœur de voir Erik éprouvé des difficultés en mi-parcours et se retrouver avec cette erreur. Il était en tête et se battait comme un lion. J’ai vraiment cru qu’il défendrait son titre de championnat avec succès. » 

Les Britanno-Colombiens Benjamin Thomsen et Manuel Osborne-Paradis se sont respectivement classés aux 17e et 18e rangs, accusant 2,22 et 2,26 secondes de retard.

La descente chez les femmes est au programme des mondiaux de Schladming dimanche.

L’Ontarienne Larisa Yurkiw sera la seule Canadienne en action.