Sportcom jeudi, 21 févr. 2013. 08:27

Alex Harvey est devenu le premier fondeur du pays à récolter une médaille à une épreuve individuelle des Championnats du monde jeudi, quand il est monté sur la troisième marche du podium du sprint style classique à Val di Fiemme, en Italie.

« C’est énorme. Je suis aux anges, a-t-il commenté à Ski de fond Canada. Ma journée a commencé d’une drôle de façon quand je me suis qualifié 26e, mais je skiais de plus en plus vite par la suite et je me sentais vraiment bien en finale. C’est très gros pour notre programme et j’espère que l’équipe pourra bâtir là-dessus pour le reste des Championnats. »
 

« Le sentiment d'avoir fait ses devoirs » - Simon Drouin
« Le sentiment d'avoir fait ses devoirs » - Simon Drouin

Aux derniers mondiaux, il y a deux ans, en Norvège, le Québécois et l’Ontarien Devon Kershaw avaient été couronnés au sprint par équipe style classique, mais jamais un Canadien n’avait fini parmi les trois premiers en solo.

L’Albertaine Sara Renner, troisième du sprint style classique en 2005, en Allemagne, est l’unique fondeuse de l’unifolié à être montée sur le podium des Championnats du monde.

Seul Canadien dans les manches éliminatoires jeudi, Harvey, 26e des qualifications, a accédé à la finale en remportant sa vague quart de finale, puis en terminant troisième de sa course demi-finale.

À l’ultime sprint, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a conclu à 84 centièmes de seconde du vainqueur, le Russe Nikita Kriukov, champion olympique en titre de la spécialité.

En retard de 40 centièmes de seconde sur le gagnant, le Norvégien Petter Northug a conservé son titre de vice-champion mondial du sprint.

Irrésistible poussée

Pendant la majeure partie de la course, Harvey a skié derrière les trois premiers. Une irrésistible poussée dans les derniers 200 mètres lui a toutefois permis de devancer le Suédois Emil Joensson.

Joensson était en avant du Québécois par quelques mètres avant la descente menant à la ligne d’arrivée, mais il a accusé pas moins de 1,77 seconde de retard sur lui au terme de l’épreuve.

« Il y a eu très peu de temps entre la demi-finale et la finale. J’étais donc un peu fatigué et j’ai juste tenté de rester dans le peloton, a expliqué Harvey à Ski de fond Canada. Ça ne regardait pas super bien, mais tout est tombé en place à la fin. Je suis très content. »

« C’était un parcours assez difficile, qui m’a vraiment permis de m’exprimer dans les derniers 200 mètres. C’était parfait pour mes habiletés et je pense que c’est peut-être pourquoi j’ai connu du succès ici. »

Les autres Canadiens ont été arrêtés dans les qualifications jeudi. L’Ontarien Len Valjas s’est classé 40e, Devon Kershaw 46e et l’Albertain Philip Widmer 49e.

Les représentantes de l’unifolié ont pour leur part connu une journée de petite misère, aucune n’accédant aux manches éliminatoires.

L’Albertaine Daria Gaïazova a terminé 42e, les Ontariennes Perianne Jones et Andrea Dupont 48e et 49e, alors qu’Emily Nishikawa, du Yukon, s’est classée 57e.

La Norvégienne Marit Bjoergen s’est imposée en finale, devançant respectivement la Suédoise Ida Ingemarsdotter et sa compatriote Maiken Caspersen Falla.

Les épreuves de skiathlon sont au programme samedi, tandis que les sprints par équipe style libre seront présentés dimanche.