Sportcom vendredi, 15 févr. 2013. 11:27

MONTRÉAL – Le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury a remporté l’épreuve des bosses de la Coupe du monde de Sotchi, vendredi, en Russie, alors que Philippe Marquis est monté sur la troisième marche du podium.

Grâce à cette victoire, Kingsbury confirme par ailleurs sa place aux prochains Jeux olympiques d’hiver qui se dérouleront au même endroit dans un an. L’athlète de Deux-Montagnes, deuxième des qualifications, s’est imposé en super finale avec une récolte de 25,93 points.

L’Américain Patrick Deneen s’est classé deuxième en obtenant un pointage de 24,96, tandis que Marquis, de Québec, a amassé 24,68 points.
Même si la pluie et vent se sont mis de la partie en fin d’épreuve, cela n’a affecté en rien la concentration du détenteur du dossard jaune de meneur du circuit mondial.

« J’ai vraiment fait une bonne descente et j’ai bien géré la pression. C’est fou d’avoir gagné l’événement test des Jeux olympiques! J’avais gagné une course ici l’an dernier, alors je suis maintenant deux en deux. Il ne m’en manque plus qu’une! » a-t-il expliqué dans les minutes suivant son cinquième triomphe en sept sorties cette saison.

Marquis et Kingsbury en action à Sotchi
Marquis et Kingsbury en action à Sotchi

Qualifié de justesse pour la super finale, Marquis s’est racheté de belle façon à sa dernière descente du jour.

« J’étais déçu après la finale et je savais que j’aurais dû être plus agressif. Avant la super finale, je me suis dit que c’était le podium ou rien du tout! Et là, de remonter sur le podium, et en plus de le partager avec Mikaël, c’est un bon feeling! Je me sentais vraiment bien sur cette piste pendant les entraînements et j’avais dit à mon entraîneur que j’avais des chances de monter sur le podium. Ma dernière descente a été ma meilleure de la journée. Je suis vraiment content. »

Du côté des autres Québécois en action, Simon Pouliot-Cavanagh (Québec), Marc-Antoine Gagnon, (Terrebonne) et Alexandre Bilodeau (Rosemère) ont respectivement terminé 9e, 13e et 14e de la finale. Cédric Rochon (32e ) et Pascal-Olivier Gagné (DNF) ont vu leur chemin s’arrêter en ronde des qualifications.

Bilodeau a connu une bonne descente jusqu’à ce qu’il culbute vers l’avant à l’atterrissage de son deuxième saut. Le champion olympique n’est d’ailleurs pas le seul à avoir connu des difficultés à cet endroit. Le Russe et premier en qualifications, Alexandr Smyshlyaev, a lui aussi perdu le contrôle à la deuxième réception de saut.

« C’était mou et il fallait atterrir au milieu des pieds, car si on était un peu trop en avant, on pouvait culbuter », a précisé Kingsbury.
Régulier comme une horloge depuis les 24 derniers mois, le jeune athlète explique ses succès par un seul mot : plaisir. Il est d’ailleurs un des rares à arborer un sourire avant de s’élancer en piste. « J’ai du plaisir à skier et ce n’est pas un travail pour moi. C’est le plaisir qui fait en sorte que je suis en confiance. »

Audrey Robichaud retrouve ses marques

À l’épreuve féminine, Audrey Robichaud a été la meilleure Canadienne en terminant en cinquième place. La skieuse de Québec a mérité 22,89 points à l’épreuve qui a été remportée par l’Américaine et championne olympique en titre Hannah Kearney (24,74 points). Eliza Outtrim (23,89 points), également des États-Unis, et la Japonaise Aiko Uemura (23,72 points) sont médaillées d’argent et de bronze.

Sans qualifier sa descente de parfaite, Robichaud était tout de même satisfaite. « Il ne m’en manquait pas beaucoup aujourd’hui (vendredi). Je n’ai pas fait mes meilleurs virages en milieu de piste en super finale, sauf que mes sauts étaient bons. Même si je ne suis pas montée sur le podium, je suis vraiment contente. »

Les sœurs montréalaises Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe terminent respectivement 7e, 9e et 19e.

La victoire de Kearney, combinée à la septième place de Justine Dufour-Lapointe, fait en sorte que la Québécoise perd le dossard de meneuse aux mains de l’Américaine, qui compte désormais 445 points contre 428 pour Dufour-Lapointe.

La Coupe du monde de Sotchi se poursuit samedi avec les épreuves de demi-lune, puis dimanche avec les meilleurs sauteurs, dont les Québécois Jean-Christophe André, Sabrina Guérin et Olivier Rochon.

La compétition test des prochains Jeux olympiques d’hiver prendra fin avec les spécialistes du ski cross. Lundi, Chris Del Bosco et Louis-Pierre Hélie tenteront de se qualifier pour les finales de mardi.