jeudi, 9 déc. 2004. 07:30

Collaboration spéciale Maxime Trempe - Dans la suite d'articles de cette chronique, il sera question principalement du monde du ski alpin. Les thèmes discutés seront de plusieurs natures mais auront tous comme trame de fond le monde de la glisse.

En cette période de l'année, il est impossible de passer à côté de la plus grande question: "Quoi choisir comme équipement?" Il est important d'avoir un équipement adéquat pour maximiser nos performances et notre plaisir. Trop souvent, il m'arrive d'enseigner à des skieurs qui se retrouvent, malgré leur talent, limités par leurs skis. Mais comment s'y retrouver dans les boutiques devant tant de différents modèles! Je vous présente donc ici un petit guide compréhensif, traitant exclusivement des skis, pour vous aider à guider vos choix et pour vous permettre de parler le langage des vendeurs. Je ne ferai pas une critique des skis, mais j'attirerai plutôt votre attention sur les différentes caractéristiques des skis modernes.

Le rayon

Sans contredit la caractéristique principale à considérer ces jours-ci. Le rayon (synonyme de sidecut ou coupe transversale) influence grandement la grandeur du virage que le ski voudra décrire naturellement sur la neige. Ainsi, les skis avec un petit rayon (9 à 13 mètres) seront idéaux pour ceux qui aiment les virages courts, "slalom". Ce sont les skis qui permettent d'obtenir à basse vitesse les meilleures sensations de carving. Les skis de géant ont quant à eux un rayon jouant généralement de 19 à 23 mètres. Ce sont des skis qui cherchent à faire de plus grands rayons et les sensations de carving sont ressenties surtout à haute vitesse. Ils permettent de skier plus vite. Entre les deux se trouvent les tous-terrains qui peuvent être un compromis pour les indécis.

La longueur

La longueur est encore un élément à considérer lors de l'achat de ski, même si les compagnies offrent un éventail de choix beaucoup moins grand qu'auparavant. Plus le ski est long, plus il est stable à haute vitesse; par contre, il devient plus difficile à tourner, surtout dans les bosses ou dans les sous-bois. La longueur reflète donc un compromis entre stabilité et agilité. Il est à noter cependant que grâce à l'amélioration des matériaux de construction des skis, il n'est plus nécessaire d'utiliser de très longs skis comme avant. En général, tous les skieurs trouveront leur compte dans des longueurs variant de 155-165 cm pour les skis de slalom à 175-185 cm pour les skis de grands rayons.

La rigidité en torsion et en flexion

La rigidité du ski fait référence à la facilité avec laquelle le ski peut plier autour d'un axe. C'est ce que les skieurs testent quand on les voit appuyer sur le centre du ski pour le faire plier. Plus le ski est rigide, plus il peut supporter une grande force avant de plier. Un ski rigide est très efficace lorsque vitesse et performance sont de mise. Les personnes plus lourdes auront également de meilleures sensations sur ce type de skis. Par contre, qui dit ski rigide dit également difficile à tourner dans les bosses. Si vous êtes un skieur lourd ou agressif, considérez un ski rigide. Si vous êtes légers ou d'un naturel plutôt calme, un ski plus flexible vous conviendra probablement plus.

L'important avant de choisir un ski est de se demander quel type de skieur nous sommes et ce que nous aimons faire sur une montagne. Faites-vous une liste de ce que vous aimez et ce que vous recherchez, et les vendeurs se feront un plaisir de vous montrer ce qu'il y a de mieux pour vous.

Bonne chance dans vos achats et surtout, appréciez l'embarras du choix! Si vous avez des questions, écrivez-moi! maxime.trempe@umontreal.ca