Avez-vous passé la nuit debout? Il aura été nécessaire de le faire si vous vouliez assister au couronnement de Qui Nguyen en tant que champion du monde de poker 2016. En effet, après un départ en lion avec de l’action de tous les instants au dernier jour de cette table finale hier, il aura néanmoins fallu huit heures de jeu avant de connaître le nouveau champion.

Contrairement au spectacle monotone de l’année dernière où le morne Joe McKeehen domina la table ultime d’un bout à l’autre, nous avons cette année eu droit à du divertissement de tous les instants. Ce fut d’ailleurs le cas dès la toute première main hier, Cliff Josephy doublant ses avoirs contre Nguyen avec AQ contre A4, all-in preflop. Cette main permettait de replacer les trois hommes vers un plus grand équilibre.

Josephy joua toutefois de malchance en touchant un brelan de 2 au flop sur un pot 3-way, alors que Gordon Vayo touchait parallèlement un brelan de 3. Certes, les meilleures têtes de poker se sont mises d’accord que malgré le monstre, Josephy disposait de toutes les informations afin de coucher sa main. Il ne le fit toutefois pas, permettant à Vayo de doubler et de prendre la tête tôt en soirée, plaçant Josephy au bord du précipice.

Ce dernier revint partiellement de l’arrière, mais ne put ultimement se replacer au cœur de la course, surtout après avoir raté un bluff crucial contre Nguyen.  Il tomba au 3e échelon pour 3 453 035 $.

Gordon Vayo entreprit le duel ultime avec 200 M contre 136 M jetons pour Qui Nguyen. L’Américain d’origine vietnamienne n’allait toutefois pas changer sa stratégie agressive et complètement déstabilisante pour ce combat final. Lançant bluff après bluff, remonta rapidement sur Vayo. En fait, Nguyen semblait s’amuser comme un fou, peu importe le résultat des mains disputées, alors que Vayo semblait plutôt s’ennuyer de sa mère, démontrant son grand inconfort face au jeu de son adversaire.

Nguyen prit rapidement les devants, mais eut bien de la difficulté à porter le coup de grâce. Ce duel se poursuivit pendant de nombreuses heures, Nguyen grugeant le tapis de son adversaire, puis Vayo trouvant un moyen systématique de se replacer dans la course. Ultimement toutefois, alors que le soleil se levait pratiquement ici au Québec, Vayo poussa ses derniers 18 gros blinds avec JTs et Qui n’hésita pas longtemps avec KT. Le flop Kd9c7d conserva le suspense pendant un instant, mais deux briques au tournant et à la rivière scellèrent le sort des deux adversaires. Qui Nguyen remporte le Championnat du monde, le bracelet ainsi que 8 005 310 $, tandis que Gordon Vayo se console avec 4 661 228 $.

Nguyen, 39 ans, réside à Las Vegas depuis près d’une décennie. Jusqu’ici, il n’avait remporté qu’un maigre 52 896 $ sur le circuit international de tournois. Celui qui fut jadis propriétaire d’un salon de pose d’ongles étourdit toutefois chacun de ses adversaires sur cette table finale avec son sang-froid et sa capacité à pousser ses bluffs jusqu’au bout. Certes, il fit quelques erreurs stratégiques évidentes, mais c’est néanmoins son cran de tous les instants qui lui permit ultimement de se démarquer.

Nguyen a dit désormais vouloir se recueillir auprès de sa famille afin de célébrer l’exploit. Il promet de donner une partie de son gain au Wounder Warrior Project, une organisation caritative venant en aide aux vétérans blessés et leur famille.

Chose certaine, c’est un coloré personnage qui revêt désormais le rôle d’ambassadeur de notre activité favorite pour la prochaine année!