AFP vendredi, 22 févr. 2013. 15:30

PARIS - Trois semaines après son arrivée à Paris, David Beckham pourrait enfin porter le maillot du Paris SG dimanche à l'occasion du clasico face à Marseille, un match potentiellement compliqué, mais qui offre au club parisien une exposition maximale pour les débuts de sa star anglaise.

Son entraîneur Carlo Ancelotti l'avait jugé trop juste la semaine dernière pour un déplacement à Sochaux, qui avait aussi sans doute moins de potentiel en terme d'image.

Comme l'argenterie qu'on sort pour les grandes occasions, c'est donc au Parc des Princes et dans le cadre clinquant d'un affrontement avec le vieux rival marseillais - important dans l'optique du titre, qui plus est - que Beckham devrait devenir le 400e joueur à évoluer sous les couleurs parisiennes.

Le stade sera plein, bien sûr, et l'Anglais, qu'il joue ou pas, va réussir l'exploit de capter sur sa seule personne une bonne partie de la lumière qui s'attache traditionnellement à ces PSG-OM.

Du côté des médias, les demandes d'accréditation ont ainsi atteint des sommets et Canal +, diffuseur du choc, a annoncé que l'une de ses caméras (la Beck'cam) serait uniquement dédiée à suivre l'ancien Mancunien.

Sur les réseaux sociaux, les mauvais esprits ont relevé qu'il pourrait bien s'agir d'une caméra fixe, rien n'assurant que le "Spice Boy" soit titulaire ou qu'il se lève du banc de touche.

Il faut dire qu'avant la surexposition attendue dimanche, l'Anglais a été bien caché par le PSG depuis son très médiatique premier entraînement au Camp des Loges il y a 10 jours.

Toutes les séances se sont depuis déroulées à huis clos et peu d'éléments ont filtré sur l'état de forme de Beckham, qui aura 38 ans le 2 mai.

"Il pourra jouer après une semaine de travail, sans problème. Pas forcément pour commencer. Pour jouer", avait déclaré Ancelotti samedi, veille du match perdu à Sochaux (3-2).

Barton allume la mèche

Les qualités de footballeur de l'Anglais, qui n'a plus joué un match depuis le 1er décembre et la finale du Championnat nord-américain, ne sont évidemment pas en cause, mais c'est bien son état de forme qui pose question, surtout dans le contexte brûlant d'un clasico.

"Avoir 37 ans n'interdit pas d'être compétitif, il y a des cas qui le prouvent. Mais il faut des aptitudes exceptionnelles", avait estimé l'entraîneur de Lorient Christian Gourcuff, interrogé par l'AFP au lendemain de la signature de l'Anglais.

"Je ne sais pas où il en est mais à son âge et avec son parcours ces dernières saisons, ça me semble très difficile d'être compétitif dans ce groupe", avait ajouté le technicien breton.

Ancelotti, qui connaît bien le joueur et son professionnalisme, n'était lui pas inquiet la semaine dernière. "Il pourra jouer à droite ou milieu défensif dans l'axe. Il peut apporter expérience, qualité, professionnalisme. Ce sont des choses dont nous avons besoin", avait-il dit.

L'Anglais pourrait-il alors être titulaire dimanche au Parc ? Ménez et Lucas sont incertains et Chantôme n'a pas convaincu en tant que milieu droit à Sochaux, mais le poste semble difficile à tenir pour Beckham et ses "vieilles" jambes.

Dans la ligne de milieux défensifs, il pourrait prendre la place d'un Matuidi fatigué ou de Verratti, mais le plus probable reste de le voir débuter sur le banc.

Sur le site de son club, il a tous cas fait part de son "excitation" à l'heure de découvrir un nouveau "derby", des matches "toujours très particuliers".

En face, son compatriote Joey Barton s'est chargé d'attiser les braises à sa façon. "Beckham est une grande star hors du terrain mais sur le terrain, pour être honnête, ce n'est pas une grande inquiétude. Il fait beaucoup moins peur que quand il jouait en Premier League", a-t-il lâché.