AFP samedi, 23 févr. 2013. 08:30

LONDRES - Petit poucet de la compétition, Bradford, équipe de 4e division anglaise, défie les Gallois de Swansea, pensionnaire de l'élite, dimanche à Wembley en finale de la Coupe de la ligue anglaise pour entrer dans l'histoire du football britannique.

L'affrontement apparaît totalement déséquilibré. Bradford n'est que 11e de la 4e division, soit 71 places derrière Swansea, actuellement 8e de la Premier League!

Pourtant, les Swans se méfient plus de Bradford que de Chelsea qu'ils ont éliminé en demi-finale. Parce que leur adversaire de dimanche a déjà battu Watford (3e de la 2e division) et surtout Wigan, Arsenal et Aston Villa lors des trois derniers tours de la compétition pour valider ce billet pour la première finale de Coupe de la ligue de son histoire.

Il faudra néanmoins un véritable nouvel exploit ce week-end pour ce club en difficulté financière, qui a vécu une longue descente aux enfers depuis sa relégation en 2001 après avoir goûté aux joies de la Premier League. Ce n'est que la deuxième équipe de 4e division de l'histoire à atteindre cette finale depuis Rochdale en 1962!

C'est également l'occasion pour le club, vainqueur de la FA Cup en 1911, de rendre un nouvel hommage à ses 56 supporteurs morts dans l'incendie tragique d'une tribune de leur stade en 1985. Un tifo géant à leur mémoire sera déployé sur le terrain avant le coup d'envoi du match.

Mais quel que soit le vainqueur dimanche, il écrira une nouvelle page de l'histoire du football britannique. En cas de victoire, Swansea remporterait en effet le premier trophée de son histoire et deviendrait le premier club gallois à gagner cette Coupe de la ligue, qualificative pour la Ligue Europa. Il y a treize ans, Swansea évoluait aussi en 4e division avant de connaître une ascension fulgurante.

Aujourd'hui, son entraîneur se nomme Michael Laudrup, l'ancienne star danoise du Barça et du Real Madrid, son effectif comporte des internationaux gallois, espagnols, néerlandais ou sud-coréens et son attaquant ibérique Michu, 18 buts déjà cette saison (toutes compétitions confondues), acheté l'été dernier au Rayo Vallecano pour deux millions d'euros, fait saliver toute l'Europe.