jeudi, 25 avr. 2013. 15:44

Je n'ai pas de réponse claire pour expliquer notre performance en deuxième demie du match aller du championnat canadien contre Toronto mercredi.

La première demie s'était généralement bien déroulée. On a connu quelques petites failles en défensive, mais nous avions aussi eu quelques opportunités de marquer. En se fiant à la première mi-temps, on aurait pu croire que la partie allait se terminer 0-0, car je ne voyais aucune équipe qui dominait l'autre. En deuxième demie, Toronto semblait avoir plus de volonté alors qu'on n'a pas semblé suivre de notre côté, mais il n'y a rien qui indiquait qu'on allait accorder un but.

Toronto a marqué sur une belle frappe qui lui a donné le vent dans les voiles. Le FC Toronto était chez lui et tout allait bien pour lui à partir de là, alors que de notre côté, on n'a jamais su retrouver notre élan et notre rythme pour calmer les ardeurs. Un seul but de retard, remonter n'était pas une mission impossible.

Notre formation était composée de joueurs qui n'avaient pas beaucoup de minutes dans les jambes. Tous les joueurs sont en forme pour jouer pendant 90 minutes, mais de le faire est une autre chose. Certains vont dire que nous n'avons pas pris cette partie au sérieux en retirant plusieurs réguliers au profit de réservistes, mais je vous dirais que c'était la même chose chez l'autre formation. On sait que beaucoup de parties vont s'enchaîner pour les deux clubs dans les prochaines semaines, et comme organisation, il faut faire confiance à tous nos joueurs. Si on utilise toujours les mêmes gars dans tous les matchs et qu'un joueur se blesse, les critiques vont aller dans l'autre sens. Les partisans vont alors dire que l'équipe aurait dû donner la chance aux jeunes de voir de l'action.

Je n'arrive pas à expliquer pour quelle raison on éprouve autant d'ennuis face à cette équipe au cours des dernières années. Quelqu'un m'a déjà fait remarquer que Toronto semble plus motivé quand il joue contre nous que contre d'autres formations. Il est vrai que ces dernières années, sans être dominé, on n'a pas été capable de battre cette équipe régulièrement. Il va falloir s'ajuster, car cette équipe était déjà difficile à vaincre par le passé, elle est mieux bâtie et plus compétitive cette année. On ne semble pas trouver la clé pour obtenir de bons résultats, particulièrement chez eux.

Le fait d'affronter Toronto en championnat canadien en plus de la saison régulière aide à connaître les failles chez l'ennemi. Toronto a trouvé une façon de jouer contre nous qui lui est favorable et on a peut-être développé un petit doute. Mercredi, on n'a pas réussi un tir cadré, ce qui a rendu la vie facile au gardien adverse. On a eu des semi-occasions, mais on n'a pas réussi à trouver le fond du filet. La défensive adverse a été très efficace avec le résultat que le gardien n'a pas eu besoin de se signaler.

Le jeune défenseur Maxim Tissot a fait de belles choses, mais ça n'a pas toujours été évident. Pour lui, c'est un match d'expérience. Il n'avait jamais joué à un tel niveau et ça va lui permettre de tirer de très bonnes leçons.

Quant au nouveau venu, Daniele Paponi, il n'a joué qu'une trentaine de minutes, ce qui est insuffisant pour le juger. C'était un match difficile pour un joueur qui tente de démontrer son talent. Il est entré dans une partie où l'on manquait de rythme et de cohésion. Il a quand même démontré sa combativité en essayant de provoquer des choses. Je ne crois pas qu'on a vu son plein potentiel. S'il avait été utilisé avec une équipe qui domine, on aurait vu des choses différentes dans la surface.

Contre le Fire samedi

De retour au Stade Saputo, on veut poursuivre notre lancée à la maison. Le Fire de Chicago n'a pas le même début de saison que nous, mais ça ne veut rien dire, car l'an dernier en fin de saison, cette équipe nous avait fait la vie dure. On veut garder notre positionnement en MLS, le terrain sera dans un meilleur état et des joueurs qui n'ont pas joué mercredi seront en pleine forme.

Chicago, malgré un dossier de 2-4-1, a de très bons joueurs comme le milieu de terrain Jeff Larentowicz ainsi que Chris Rolfe en attaque. Ce club ne traverse pas ses meilleurs moments et il ne faut pas prendre cette partie à la légère pour éviter que ça ne devienne un tournant dans leur saison.

*propos recueillis par Robert Latendresse