RDS.ca, Éric Leblanc jeudi, 28 févr. 2013. 09:30

Andrea Pisanu, voici l’unique joueur qui ne faisait pas partie de la formation partante de l’Impact de Montréal en 2012 et qui devrait amorcer le premier match de la saison régulière, samedi à Seattle.

La formation qui célèbre son 20e anniversaire ressemble donc beaucoup à celle de l’an dernier outre l’arrivée de l’entraîneur Marco Schällibaum. Le nouveau général espère mener cette équipe à un autre niveau et Pisanu pourrait représenter l’une des dernières pièces du casse-tête à résoudre pour accéder aux éliminatoires.

Limité dans son anglais, l’Italien de 31 ans aurait pu se sentir perdu en sol montréalais, mais il y retrouve un imposant contingent de son pays natal, dont son ami Marco Di Vaio avec lequel il possède une chimie indéniable sur le gazon naturel ou artificiel.

Le milieu de terrain évoluant sur le flanc droit connaît déjà les mots anglais pour exprimer ce qu’il souhaite procurer à sa nouvelle équipe.

« J’espère amener de l’expérience et des buts! C’est important que l’équipe soit bonne tous les jours. C’est très important de développer une mentalité gagnante », a identifié le sympathique joueur de cinq pieds 11 pouces et 160 livres.

« Je suis heureux d’être ici et je ne peux plus attendre de commencer la saison », a ajouté l’athlète originaire de Cagliari, dans la région de Sardaigne.

Après un début de camp d’entraînement plutôt effacé, Pisanu a commencé à se mettre en valeur lors du passage en Floride grâce à quelques passes décisives et un magnifique but qui a sans doute fait saliver les amateurs.

Les entraîneurs ont reconnu sa contribution et il a été promu sur le onze partant.

« C’est un joueur d’expérience possédant un bon sens technique et tactique. Il pourra nous aider au niveau de la contribution offensive », a décrit Schällibaum.

Philippe Eullaffroy, l’un de ses adjoints, a ajouté à cette énumération.

« Il possède un sens du jeu que nous n’avions pas sur le côté. L’an dernier, on employait à droite des joueurs qui n’étaient pas naturels à cette position. Il ajoutera aussi une qualité de dernière passe que nous n’avions pas l’an passé et sa grande compréhension du jeu permettra de mettre plus en valeur les qualités de Marco Di Vaio », a-t-il analysé.

La langue française déborde d’exception et Pisanu est parvenu à faire mentir le dicton selon lequel nous avons une seule chance de faire une bonne première impression. Le vétéran ne s’est pas présenté au sommet de sa forme, ce qui a affecté son rendement.

« La seule chose négative c’est qu’il n’était pas prêt physiquement au début. Depuis 10 jours, je le vois plus prêt et il l’a confirmé dans les derniers matchs », a précisé son entraîneur. Marco SchällibaumMaintenant que ce facteur est maîtrisé, Pisanu réalise qu’il doit améliorer certaines facettes de son jeu en plus de se familiariser avec un style plus physique sans oublier une culture différente. 

« Il doit surtout développer sa compréhension de l’anglais! Ça deviendra très utile sur le terrain et à l’extérieur », a lancé Eullaffroy en riant.

« Ce sera aussi crucial de mieux connaître ses coéquipiers pour qu’une chimie s’installe dans notre système de jeu. Par exemple, il doit se familiariser avec Hassoun (Camara) qui travaille derrière lui présentement. Ça lui permettra de savoir ce que Hassoun recherche d’un milieu droit pour que leur côté soit le plus efficace. »

Le maillot 31 de l’Impact semble posséder un intéressant sens de l’humour malgré son vocabulaire limité dans la langue de Shakespeare.

« C’est vrai, je dois changer des choses dans mon jeu. Je dois aussi beaucoup courir », a-t-il admis avec un grand sourire. « La condition physique est importante pour tenir mon bout contre les autres joueurs dans ce style de jeu. »

Ses coéquipiers, en commençant par le capitaine Davy Arnaud, reconnaissent le potentiel de son ajout.

« On voit qu’il est très confortable avec le ballon. Il peut trouver et accomplir d’excellentes passes, ce qui est très important dans le dernier tiers pour créer des buts », a confirmé Arnaud, qui se retrouve déplacé vers l’axe avec la présence de Pisanu.

Dans la Zone Vidéo

« On a une bonne chimie d'équipe »
« On a une bonne chimie d'équipe »
« C'est le maillot original »
« C'est le maillot original »