AFP vendredi, 30 mars 2012. 12:07

ZURICH - La "balle est dans le camp du Brésil", a déclaré vendredi à Zurich Joseph Blatter, président de la Fifa (Fédération internationale du football), en réponse à une question sur l'organisation de la Coupe du monde 2014, en conférence de presse.

"Nous attendons des actes et pas seulement des paroles", a ajouté M. Blatter.

Interrogé sur les capacités d'accueil des supporteurs par le Brésil en 2014, M. Blatter a répondu: "Je suis optimiste, il y a toujours encore quelques problèmes hôteliers, la situation n'est pas parfaite, c'est comme en Afrique du Sud, dans certaines villes, il faudra retourner au camp de base, mais cela ne va pas empêcher les supporteurs de se rendre au Brésil, ce ne sont que quelques obstacles logistiques".

Par ailleurs, M. Blatter a indiqué que le Comité exécutif (organe décisionnaire de la Fifa) a renouvelé sa "confiance absolue dans notre secrétaire général", le Français Jérôme Valcke, qui est "responsable de la Coupe du monde 2014 et des suivantes".

Cette mise au point fait suite à des déclaration controversées de Jérôme Valcke début mars, qui avaient suscité la colère des Brésiliens.

M. Valcke avait dit que le Brésil devait se donner "un coup de pied aux fesses" pour rattraper les retards dans les infrastructures, à deux ans du Mondial. Ce commentaire avait conduit le ministre des Sports à le récuser comme interlocuteur et un des principaux conseillers de la présidente Dilma Rousseff à le qualifier de "vaurien".

Le Brésil avait ensuite indiqué que l'incident était clos, après les excuses de la FIFA.