mardi, 10 juil. 2012. 10:00

Pas de doute, notre récente victoire contre le Crew de Columbus a requinqué le moral des troupes. Après une série de trois revers, nous avons prouvé qu'il y a beaucoup de caractère dans ce vestiaire.

Pour la première fois de la saison, nous sommes revenus de l'arrière pour arracher un gain précieux devant nos partisans.

S'agit-il d'un point tournant dans notre saison, comme l'a évoqué notre entraîneur Jesse Marsch au terme de la rencontre? Peut-être. C'est seulement une fois la campagne terminée que nous pourrons répondre à cette question.

Une chose est sûre toutefois. L'emporter de la sorte nous permet de croire davantage en nos capacités. Lors de nos précédentes victoires, nous nous étions imposés après avoir pris les devants. Dimanche, nous avons puisé dans nos ressources mentales pour ensuite nous relever et ajouter trois points supplémentaires à notre fiche. Le déclic? Je l'espère.

Tout n'est pas rose toutefois pour notre équipe. Vous me voyez peut-être venir…Une fois de plus, nous avons concédé un but au Crew en phase de jeu arrêté. Laisser l'adversaire prendre les commandes ou encore revenir dans un match sur un coup de pied arrêté est certainement notre plus grosse lacune cette saison.

Trop souvent, nous avons erré de la sorte cette saison et les équipes adverses l'ont évidemment remarqué. Il est capital pour nous de demeurer concentré. La plupart du temps, ce ne sont pas des défaillances tactiques qui nous coûtent cher, mais bien des erreurs mentales.

Il ne s'agit plus pour nous de limiter les dégâts en pareille situation, mais plutôt de les réduire à néant. Nous en sommes là.

Face à une formation que nous n'avons pas affrontée encore cette saison, l'Union de Philadelphie, nous nous devrons de corriger le tir samedi.

Après un mauvais début de saison, l'Union a procédé à un changement d'entraîneur qui a visiblement eu son effet. Depuis ce temps, ils ont récolté beaucoup plus de points qu'ils en avaient au départ.

Parmi les joueurs à surveiller, le milieu de terrain offensif Fredddy Adu semble retrouver la forme, tout comme ses coéquipiers. Ce sera donc à nous d'utiliser notre plus récente victoire et de poursuivre sur notre lancée.

Une question de temps pour Di Vaio

Par ailleurs, vous avez sans doute remarqué comme moi que de match en match, notre coéquipier Marco Di Vaio se montre de plus en plus présent et adroit. Son premier but se fait peut-être toujours attendre, mais rappelez-vous qu'il doit s'acclimater à une nouvelle équipe, une nouvelle ligue et un nouveau pays.

Ce n'est cependant qu'une question de temps dans son cas. Marco propulsera le ballon dans un filet adverse avant longtemps, soyez-en certains.

À ceux qui se questionnent à savoir pourquoi il n'a pas été le tireur désigné pour le penalty obtenu en fin de rencontre face au Crew, c'est simplement parce que Marco n'en a pas manifesté le désir.

À l'image de Bernardo Corradi en début de saison, j'étais sur une heureuse séquence avec deux buts marqués lors de penaltys. C'est pourquoi je me suis élancé. Si Marco m'avait demandé de lui laisser le ballon, je l'aurais fait avec le plus grand des plaisirs. En l'absence de notre capitaine Davy Arnaud, j'ai donc assumé cette responsabilité.

En marquant un cinquième but cette saison, j'ai alors atteint un sommet personnel en carrière. En 2002, j'avais inscrit quatre buts lors de mon premier séjour avec l'Impact.

Suis-je surpris de ce rendement? Oui et non. C'est certainement plaisant de constater que j'apporte une contribution offensive et qu'il y a des statistiques pour le prouver.

C'est d'autant plus satisfaisant que généralement, les milieux de terrains défensifs inscrivent en moyenne de 3 à 5 buts par saison. Voilà ce qui m'étonne le plus de ma récolte.

À moi de déjouer les pronostics.

*Propos recueillis par Mikaël Filion