jeudi, 26 avr. 2012. 13:53

Samedi, nous allons recevoir la visite des Timbers de Portland au Stade olympique et nous n'avons pas le choix d'aller chercher les trois points disponibles pour la victoire.

Je l'ai déjà dit, il faut maximiser les points à domicile et on ne peut pas se permettre de perdre des points dans notre stade.

Chose certaine, je m'attends à un match physique et exigeant surtout que les Timbers viennent de battre Kansas City, les meneurs au classement de la MLS. Nous avons affronté Portland une fois en présaison et nous avions conclu le match avec un verdict nul.

De ce que je connais d'eux, dans leur forteresse à domicile, ils sont bien entourés par un public bruyant. Toutefois, comme la plupart des équipes de notre circuit, ils éprouvent des difficultés à obtenir des points à l'étranger. Ce sera à nous d'en profiter afin de relancer notre machine.

Nous avons encore quelques matchs à disputer au Stade olympique, mais j'admets que la majorité des joueurs ont hâte de jouer sur la pelouse naturelle du Stade Saputo. Il s'agit de la surface idéale et nous avons connu cela lors de nos dernières rencontres à l'étranger.

Cela dit, on a aussi remarqué que la surface du Stade olympique peut s'avérer un avantage pour nous car elle est très large et rapide. Nos adversaires ne sont pas habitués à cela.

Jusqu'à maintenant, nous avons gagné une seule partie, mais nous avons bien fait à nos sorties précédentes sans toujours obtenir les résultats désirés. Ça demeure la réalité du soccer, il faut tenir le coup pendant 90 minutes et c'est pourquoi on travaille sur les points que nous devons améliorer et on sent qu'on se dirige dans la bonne direction.

Bien sûr, on travaille sur tous les aspects de notre jeu, mais nous avons mis un peu d'accent sur les situations arrêtées en défensive comme les coups francs et les coups de pied de coin. C'est essentiel puisque plusieurs buts en MLS sont inscrits dans les situations arrêtées.

On a aussi concédé beaucoup de coups francs près de notre zone ce qui nous impose de la pression. Il faut être prêt pour ces situations, nous devons être assidus et très concentrés pour ne pas donner de chance à nos adversaires.

Dans ces situations, il y a deux concepts : on joue la zone ou le marquage homme à homme pour éviter les attaques des meilleurs adversaires de la tête. Il faut avoir la parfaite cohésion car on ne peut pas se permettre la moindre erreur. Je ne veux pas dire que nous avons manqué de concentration, mais il faut s'assurer de maîtriser ces points et empêcher les meilleurs joueurs d'atteindre le but.

Le duo grand homme et petit homme

Je prends quelques instants pour vous parler de notre duo de confiance dernièrement attaque qui est composé de Bernardo Corradi et Sanna Nyassi. En quelque sorte, il forme le duo : grand homme et petit homme.

Bernardo nous procure une présence physique et il est très fort dans les duels aériens. Il parvient même à remettre rapidement aux joueurs comme Sanna qui se promènent autour.

Quant à Sanna, il possède beaucoup de vitesse et il amène beaucoup de percussion en attaque. Il représente un danger parce qu'on ne peut pas lui laisser trop d'espace car, avec sa vitesse de pointe, il peut pourchasser des ballons libres ou des déviations.

Les entraîneurs ont confiance en eux et certains joueurs doivent patienter avant de se faire valoir. Le mois de mai devrait leur permettre de voir plus d'action étant donné qu'il sera fort occupé pour nous.

De mon côté, j'ai hâte de voir ce qui se produira, mais je ne fais pas un plat de ma situation personnelle et j'attends mon tour avec tous ces matchs à l'horizon sans baisser de régime à l'entraînement.

Quelques joueurs attendent aussi leur tour comme Hassoun Camara. De ce que j'ai appris à son sujet, il possède plusieurs qualités et il a connu le jeu européen étant originaire de France. Il a été ennuyé par des pépins physiques le tenant à l'écart. Il est en train de reprendre l'écart au niveau physique et il travaille très fort pour faire ses débuts.

En ce qui concerne Nelson Rivas, je ne sais pas s'il sera en mesure de jouer sous peu. Ce sont des dossiers délicats qui sont entre les mains de nos médecins et physiothérapeutes. Il faudra choisir le meilleur moment pour miser sur lui.

Déception et petite consolation en Ligue des Champions

Pour la fin de cette chronique, j'enfile mon maillot de partisan. Je l'avoue, j'ai été déçu par la défaite du FC Barcelone contre Chelsea en Ligue des Champions. Je suis un partisan à fond de cette équipe. Encore une fois, ça prouve que même si tu es la plus belle équipe au monde, ça ne t'assure pas d'une place en finale et c'est la beauté du soccer.

C'est vrai, ils ont été battus, mais j'ai un peu retrouvé le sourire le lendemain quand le Real Madrid a été évincé de la compétition par le Bayern Munich. Au moins, l'ennemi juré ne sera pas en finale!

Le Bayern Munich a fait un très beau parcours alors que Chelsea a travaillé très fort pour atteindre l'étape ultime. Malheureusement, Barcelone ne pourra pas gagner le titre deux ans de suite ce qui n'est pas arrivé depuis longtemps.

Ces résultats prouvent également que toutes les tactiques peuvent gagner au soccer. Ce n'est pas à cause que tu déploies ce qu'on qualifie « le plus beau soccer » que la victoire est garantie pour ton camp.

Propos recueillis par Éric Leblanc