AFP mardi, 19 févr. 2013. 17:47

Porto - Porto a pris l'avantage en vue de sa qualification en quart de finale de la Ligue des champions en s'imposant à domicile sur le débutant Malaga (1-0), qui peut même s'estimer heureux de quitter le Portugal mardi soir sur un score aussi léger.

Les Portugais espèrent donc que l'unique but de leur international Joao Moutinho, et surtout la bonne copie rendue au stade du Dragon, ouvriront la voie à des quarts qui leur échappent depuis 2009.

Devant son public et fort de son expérience en C1, Porto a dominé les débats de bout en bout tandis que les Andalous, acculés dans leur moitié de terrain, donnaient une image décevante après leurs débuts fracassants au sein de l'élite continentale.

Porto a toutefois longtemps manqué de précision dans le dernier geste: Izmailov (4e) et Moutinho (29e) permettaient au gardien Willy de capter facilement leurs frappes, puis Martinez (15e) comme Fernando (18e) répondaient aux appels avec une fraction de seconde de retard.

Les charges Bleu et Blanc se succédaient sans que Malaga n'ébauche le moindre contre et les Espagnols tremblaient à nouveau quand Sanchez parvenait in extremis à contrer Jackson Martinez, après un beau contrôle orienté de la poitrine de l'avant-centre colombien (33e).

Dans ce match à sens unique, Danilo (39e) et Izmailov (45e) tentaient alors de loin mais ne cadraient pas leurs tirs.

La pause ne changeait en rien la physionomie du match et l'arrière gauche des Dragons, Alex Sandro, finissait par trouver la brèche pour décaler Joao Moutinho qui, libre de tout marquage, ne donnait aucune chance à Willy (56e).

L'entraîneur portugais Vitor Pereira lançait alors les ailiers James Rodriguez et Christian Atsu, et les deux hommes se chargeaient de maintenir la pression sur Malaga, qui apercevait à peine le but de Helton sur un coup franc de Isco mais sans créer de réel danger (74e).

Après cette première défaite en Ligue des champions cette saison, Malaga devra montrer un tout autre visage au match retour s'il veut continuer de créer la surprise sur la scène européenne.