AP lundi, 2 juil. 2012. 12:35

MADRID, Espagne - Drapés des couleurs rouge et jaune de l'Espagne, des dizaines de milliers d'amateurs se sont massés dans le centre de Madrid pour réserver un accueil triomphal à "La Roja" _ l'équipe nationale de football qui a momentanément chassé le climat de morosité qui prévaut dans le pays en remportant avec brio l'Euro 2012.

Avec le retour au pays de la célèbre équipe, les célébrations étaient au programme pour une deuxième nuit consécutive.

Le roi Juan Carlos et les membres de la famille royale ont félicité les joueurs au Palais Zarzuela quelques heures après leur retour de Kiev, où ils ont remporté une victoire sans appel de 4-0 aux dépens de l'Italie 4-0 pour conserver leur titre.

L'avion qu'ils ont pris pour rentrer à Madrid portaient le logo "fiers de notre équipe nationale."

Le capitaine de l'équipe et gardien Iker Casillas tenait fièrement la coupe à sa sortie de l'avion à Madrid avec l'entraîneur Vicente del Bosque.

Dans les jardins du palais, le roi, le prince Felipe, son épouse, la princesse Letizia, et l'une des deux filles du roi, la princesse Elena, ont discuté et ri avec les joueurs, tandis que deux des petits-enfants du monarque ont regardé et touché la coupe.

Un peu plus loin, un grand nombre de personnes ont pris place le long d'un parcours de cinq kilomètres, scandant "champions, champions!" Ils ont patienté sous un soleil de plomb dans l'espoir de voir brièvement un de leurs héros à bord d'un autobus ouvert circulant à travers la ville pour ce défilé des champions.

La solide performance en finale de l'Euro 2012 a remonté le moral d'une nation en proie à une grave crise financière et permet à l'Espagne de devenir la première équipe à récolter trois victoires d'affilée à la Coupe du monde (2010) et en Coupe d'Europe (2008, 2012).

Ces succès ont incité certains Espagnols à y aller d'une suggestion formulée en boutade: Pourquoi ne dirigeraient-ils pas le pays à la place des politiciens incompétents?

Dans une caricature d'un quotidien, del Bosque est entouré par Casillas et les autres joueurs étoiles comme Xavi Hernandez et Andres Iniesta, qui sont tous en costume-cravate.

"La solution à nos problèmes: le gouvernement du premier ministre Del Bosque et ses ministres", lit-on dans El Mundo.