AFP dimanche, 6 janv. 2013. 11:32

PARIS - François Gabart (Macif) devançait Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) au classement du Vendée Globe dimanche matin (heure GMT) dans l'Atlantique sud et les deux skippers progressaient à petite vitesse contre un vent de nord d'une douzaine de noeuds.

Un troisième Français, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), s'était encore rapproché des deux premiers pendant la nuit: à 4 h GMT, il n'était plus qu'à 224,1 milles de Gabart, ayant grignoté une vingtaine de milles par rapport au classement de la veille à 19 h.

Le 4e concurrent, le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), avait passé les Malouines tandis que le 5e, le Français Jean Le Cam (SynerCiel), approchait du cap Horn qu'il devrait passer lundi matin.

Bernard Stamm à court d'énergie électrique

Le Suisse Bernard Stamm, engagé dans le Vendée Globe et dont le bateau a heurté un OFNI dans la nuit de samedi à dimanche, ne dispose plus que de 5 % du potentiel de sa batterie principale et ne lâche pas la barre pour économiser le peu d'énergie qui lui reste, a annoncé son équipe.

L'hydrogénérateur babord (gauche) du bateau a été arraché lors du choc et celui installé à tribord (droite) a été sérieusement endommagé.

L'un des responsables de son staff, Régis Rassouli, a pu s'entretenir brièvement avec Stamm dimanche après-midi. Le skipper de Cheminées Poujoulat lui a indiqué qu'il envisageait de puiser dans ses réserves d'eau potable, faute de pouvoir en faire avec le désalinisateur installé à bord et fonctionnant à l'électricité.

Stamm a confirmé qu'il traversait des conditions météo difficiles, comme la plupart des autres concurrents du Vendée Globe encore dans le Pacifique, avec des vents de 35 à 40 noeuds. Il fait route vers le cap Horn, qu'il envisage d'atteindre le 9 janvier.

L'équipe technique de Stamm étudie diverses options -port, abri, voire navire qui pourrait le ravitailler en mer- mais le mot « abandon » n'a pas été prononcé, a souligné son service de presse.

« Il se garde peut-être la possibilité de bricoler l'hydrogénérateur qui lui reste », a précisé Fanny Evenat.

Stamm ne rallumera ses instruments de communication « que de manière épisodique pour donner et prendre des nouvelles à terre ».

Classement à 4 h GMT :

1. François Gabart (FRA/Macif) à 5.850,2 milles de l'arrivée

2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 42,8 milles du premier

3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 224,1

4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 643

5. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 1.826,9

6. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 2.168,1

7. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 2.246,7

8. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 2.264

9. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 2.361,2

10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.382,1