AFP, Sportcom, Tennis Canada samedi, 20 avr. 2013. 12:25

L’équipe canadienne féminine et la formation ukrainienne sont à égalité 1-1 au terme de la première journée de leur rencontre des qualifications pour le groupe mondial II de la Fed Cup qui s’est déroulée à Kiev, en Ukraine, samedi.

Elina Svitolina, 90e au classement de la WTA, a tout d’abord défait Eugenie Bouchard, 93e, 6-7 (8), 6-3 et 6-2 pour lancer l’Ukraine en avant.

La Québécoise était en contrôle avant de se blesser à la cheville droite au début de la deuxième manche. Après quelques traitements, elle a poursuivi la rencontre, mais la douleur était visible sur son visage.

Eugenie Bouchard« J'abandonne rarement un match. Après les traitements, mes mouvements n'étaient pas aussi fluides, mais je voulais me battre jusqu'à la fin. Je représente mon pays et c'est un week-end très important pour nous », a confié l’athlète de Westmount à Tennis Canada.

Dans le deuxième duel, Sharon Fichman, 125e au monde, a ramené les deux délégations à la case départ quand elle est venue à bout de Lesia Tsurenko, 71e, 7-6 (5), 2-6 et 6-3.

L’Ontarienne a été particulièrement hargneuse en troisième manche. Tsurenko a d’ailleurs eu bien du mal à prendre les devants au service et a été brisée cinq fois.

Dimanche, Bouchard devrait se mesurer à Tsurenko, tandis que Fichman devrait croiser le fer avec Svitolina.

« Je veux jouer demain (dimanche). Je vais me reposer ce soir et tout faire pour être prête », a souligné la Québécoise.

Si nécessaire, Fichman et Gabriela Dabrowski joueront en double contre Yuliya Beygelzimer et Kateryna Kozlova.

L'Italie et la Slovaquie en avance 

La République tchèque, double tenante du titre, est à deux doigts de l'élimination en Italie en demi-finale de la Fed Cup, tout comme la Russie, menée elle aussi 2 à 0, par la Slovaquie.

L'Italie, sacrée en 2009 et 2010, est la dernière équipe à avoir battu la République tchèque en Fed Cup, en avril 2010.
L'an passé à Ostrava, déjà en demi-finale, elle avait subi la loi des Tchèques. Mais elle est cette fois-ci bien partie pour prendre une revanche éclatante.

Plus à l'aise sur surfaces rapides, les Tchèques ont peu d'arguments à opposer sur terre battue.

La numéro un italienne Sara Errani a ainsi dévoré (6-4, 6-2) Lucie Safarova, héroïne de la finale 2012. Roberta Vinci a ensuite méthodiquement détruit la leader tchèque Petra Kvitova (6-4, 6-1).

Vinci restait sur une victoire face à Kvitova le week-end dernier en finale du tournoi de Katowice (Pologne). La Tchèque, N.8 mondiale, avait gagné avant cette rencontre 13 de ses 14 simples en Fed Cup.

Mais sur la terre battue extrêmement lente de Palerme, les coups de la grande gauchère, qui n'a pas gagné un seul jeu de service dans ce match, n'ont jamais désarçonné Vinci. Daniela Hantuchova

La situation est également mal engagée pour la Russie, qui attend depuis 2008 de décrocher un nouveau titre, qui serait le 5e de son histoire.

La jeune Anastasia Pavlyuchenkova (21 ans) s'est écroulée après avoir remporté le premier set face à la numéro un slovaque Dominika Cibulkova (5-7, 6-1, 6-4).

Puis Maria Kirilenko, leader de l'équipe russe en l'absence de Maria Sharapova et Nadia Petrova, a été victime de l'expérimentée Daniela Hantuchova (6-2, 6-4).

Après avoir éliminé au premier tour la Serbie, finaliste sortante, la Slovaquie est toute proche de retrouver une finale de Fed Cup pour la première fois depuis son sacre de 2002.