Les deux meilleurs joueurs du monde, Rafael Nadal et Roger Federer, ont bien maîtrisé leur sujet pour leur entrée en lice au Masters 1000 de Shanghaï mercredi, en dominant respectivement l'Américain Jared Donaldson et l'Argentin Diego Schwartzman, lors du deuxième tour.

Cinquante-quatre minutes, et puis s'en va... direction les huitièmes. L'Espagnol Rafael Nadal, no 1 mondial, n'a pas traîné pour aligner son 13e succès d'affilée après ses victoires à l'US Open en septembre et à Pékin dimanche.

Quatre petits points seulement concédés derrière sa mise en jeu et autant de breaks marqués, le Majorquin a enfoncé un Donaldson (56e) sans ressource, 6-1, 6-2, histoire de se rapprocher peu à peu d'une quatrième année terminée en haut du classement mondial après 2008, 2010 et 2013.

« Si cela arrive, ce sera un succès important pour moi », a déclaré Rafa. « Je serais le no 1 en fin d'année quatre fois dans ma carrière, avec autant d'années d'écart... je pense que c'est quelque chose de très difficile. Mais il reste du travail. »

Nadal sera opposé en huitième à l'Italien Fabio Fognini, 28e mondial.

Retour gagnant pour Federer

Moins souverain, mais tout aussi autoritaire, le Suisse Roger Federer, de retour à la compétition depuis sa défaite en quarts de finale de l'US Open contre Juan Martin Del Potro début septembre, a bataillé pour venir à bout d'un autre Argentin, Diego Schwartzman, 7-6 (7/4), 6-4.

Federer avance au 3e tour

Le petit 26e mondial (1,70 m), récent demi-finaliste à Tokyo, aura même pris une fois le service de l'Helvète dans la première manche, et mené 2-0 dans le jeu décisif de celle-ci, avant de concéder cinq points de rang pour laisser Federer remporter le set.

Un bris d'entrée suffisait ensuite au Suisse pour s'octroyer une seconde manche confortable, avec une qualité de service convaincante (14 aces sur le match).

« RF » rencontrera en 8e l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (41e), contre qui il n'a jamais perdu le moindre set en quatre oppositions, avant de retrouver en cas de victoire le vainqueur du duel franco-français Richard Gasquet-Gilles Simon.

Ce dernier, demi-finaliste en 2016, a créé un bel exploit avec une victoire sur le Belge David Goffin (10e), lauréat de Tokyo dimanche et de Shenzhen une semaine plus tôt, 7-6 (7/4), 6-3.

Deux autres outsiders ont pris la porte mercredi: l'Autrichien Dominic Thiem (7e) et le Sud-africain Kevin Anderson (15e et finaliste de l'US Open), respectivement battus par le Serbe Viktor Troicki (54e) et l'Allemand Jan-Lennard Struff (58e). 

De quoi laisser le chemin grand ouvert au duo Nadal/Federer, les deux joueurs pouvant se retrouver dimanche en finale pour une quatrième opposition cette saison, les trois premières étant revenues au Suisse.

Kyrgios à l'amende

Par ailleurs, l'ATP a imposé mercredi une amende de 31 085 $ US à l'Australien Nick Kyrgios pour avoir quitté son match la veille.

Kyrgios abandonne sous les huées

La 13e tête de série a tout simplement quitté le court après avoir échappé le premier set face Steve Johnson 7-6 (5).

Il a écopé d'une amende de 21 085 $ - sa bourse du premier tour - pour avoir refusé de voir un médecin après le match tel que le stipule les règles du circuit en cas de blessure. Il a écopé de 10 000 $ supplémentaires pour conduite antisportive.

Il avait également été sanctionné dans la rencontre pour langage abusif.

Plusieurs heures après son geste d'éclat, Kyrgios s'est servi des réseaux sociaux pour dire qu'il était blessé à l'épaule et souffrait de maux d'estomac.

Kyrgios s'est aussi retiré du tableau du double.

Troicki surprend Thiem
Simon élimine Goffin
Dimitrov s'impose contre Harrison