RDS.ca, AP mardi, 28 mai 2013. 09:03

PARIS - Marion Bartoli, favorite locale, a encore une fois évité le pire face à Olga Govortsova (no 63) mardi en signant une victoire en trois sets de 7-6 (8), 4-6, 7-5 au premier tour à Roland-Garros. Celle qui tarde à s'imposer en Grand Chelem s'en est finalement tirée contre la Bélarusse, qui avait bien failli lui montrer la porte il y a deux ans, et ce, malgré une pluie de fautes directes (45) et de double fautes (12).

Autre signe que la 13e tête de signe a dû trimer dur devant l'adversité, il lui aura fallu pas moins d'une heure et onze minutes pour aller chercher le premier set seulement, en plus de combler un déficit de 5-3 à la dernière manche avant de fermer officiellement les livres sur sa cinquième balle de match après 3 h 12 de jeu.

Dans les autres rencontres, Samantha Stosur, finaliste des Internationaux de France en 2010, a patienté pendant deux heures et demie avant de jouer, puis elle n'a pas perdu de temps à remporter son premier match à Roland-Garros.

« J'étais contente d'être là et de prendre part au match, a  commenté Stosur. Lorsque nous nous sommes présentées sur le terrain, il y avait une faible pluie. Tu te dis alors 'Oh, est-ce que le match va commencer ou non?' Heureusement pour moi, j'ai pu conclure la rencontre avant que la pluie s'intensifie. »

L'Australienne a gagné les neuf premières parties, mardi, bafouant la joueuse âgée de 42 ans Kimiko Date-Krumm 6-0, 6-2.

Le jeu a été interrompu en début d'après-midi, et Stosur était prête quand la pluie a cessé.

La pluie a repris plus tard, provoquant une autre interruption.

Stosur a connu son plus beau parcours à Roland-Garros il y a trois ans, perdant en finale contre Francesca Schiavone. Elle a remporté les Internationaux des États-Unis en 2011. Cette année, elle a été incommodée par une blessure au mollet droit et elle n'a pas encore atteint la demi-finale d'un tournoi.

Date-Krumm, gagnante en double du tournoi de Strasbourg la semaine dernière, est la troisième joueuse la plus âgée de l'histoire des Internationaux de France. Quand elle a pris part au tournoi pour la première fois en 1989, près de la moitié des joueuses qui sont au tournoi cette année n'était même pas née.

Mariana Duque-Marino, issue des qualifications, a vaincu Kristyna Pliskova 6-2, 6-0.

Le match de Victoria Azarenka, championne des Internationaux d'Australie, contre Elena Vesnina a été un des 10 qui ont été reportés à mercredi en raison de la pluie.