samedi, 29 août 2009. 21:25

L'homme aux 15 titres Grand Chelem, celui-là même qui réussit le dur doublé Roland Garros-Wimbledon, en juin dernier, l'heureux père de jumelles, est bien pépère en ce moment à New York.

Numéro un mondial, il occupe le haut du tableau de cet US Open 2009 qui débute lundi. Il aborde, serein, cette dernière levée des Grands Chelems. Il a tout gagné depuis 2004 à Manhattan! Un sixième titre d'affilée, et il deviendrait le co-recordman du nombre de victoires consécutives, comme Bill Tilden entre 1920 et 1925! À tout seigneur, tout honneur!

Et on lui propose, en amuse-gueule, un humble (on l'espère…) 1 364e mondial, un invité de la Fédération américaine, un certain Devin Britton, champion universitaire en titre, dix-huit ans, et qui n'a jamais gagné un match sur le grand circuit!....

Sur le Central de Flushing Meadows, le Maître, lui fera donc la faveur de l'initier à un premier cours de vrai «tennis-101»!

Les premiers tours seront sans soucis pour Roger. Plus tard, en deuxième semaine, il aura affaire à Davydenko ou Soderling. Mais il ne devrait y avoir là aucune inquiétude, surtout qu'on joue au meilleur des cinq sets.

Novak Djokovic loge également du côté de Federer, mais s'il veut prétendre à un face-à-face avec le Suisse, il devra passer par-dessus Andy Roddick! Et «Djoko», actuellement numéro 4 au monde, ne peut plus se payer le luxe de fanfaronner devant «A-Rod»! En sol d'Amérique, Andy connaît toutes les façons d'intimider le Serbe! Chez-lui, l'Américain est inimitable. Raison de plus!

Rafael Nadal occupe le bas du tableau. Mais il n'est plus numéro deux, l'Espagnol! Il le fut longtemps, et numéro un, un peu moins! Pour la première fois de sa carrière, il s'amène à New York bien frais, mais en manque de compétition. Et on sait qu'il a besoin d'être bien affûté s'il espère engranger les victoires. Il croisera Richard Gasquet au premier tour, lui aussi en manque de matchs et sans repaires. Deux joueurs de grand talent, frais physiquement mais,… l'incertitude totale!...

Tout nouveau numéro deux mondial, Andy Murray devra se méfier. Rappelons-nous qu'il a fait la finale chez Arthur-Ashe, l'an passé, mais il devra recommencer ses travaux d'Hercule et avoir à l'œil les Karlovic, Cilic, Del Potro et, qui sait, Nadal lui-même en demi-finale! À Murray, on peut encore lui rajouter les Tsonga, Gonzalez, Ferrer, Wawrinka (5 sets à Wimbledon vs l'Écossais),… et Monfils! Pourquoi pas!... Une chose est certaine, il faut surveiller attentivement le bas du tableau : les plus belles empoignades y sont à prévoir!

Oui, il y aura des surprises; oui, il y aura de la casse! Oui, on jouera au-delà de minuit un soir sur deux!...Oui, il y aura du suspense!... Ce sera la Fête!...

C'est le US OPEN!