mercredi, 10 août 2011. 23:14

MONTRÉAL - Le Canadien Vasek Pospisil a donné tout ce qu'il avait, mais ce ne fut pas suffisant face au Suisse Roger Federer, qui lui a montré la sortie 7-5 et 6-3 en seulement 77 minutes au deuxième tour du tableau masculin de la Coupe Rogers, mercredi.

Loin d'avoir mal joué, le jeune homme de 21 ans a résisté aux assauts de la troisième raquette mondiale jusqu'au 12e et dernier jeu du premier set, au cours duquel Federer, qui est aussi la troisième tête de série de la compétition, a inscrit le premier bris du match.

« Je me méfie des joueurs qui disent avoir grandi en admirant mon jeu, a lancé Federer aux journalistes. Après tout, j'ai affronté Pete Sampras à Wimbledon et je l'ai battu.

« Il a bien joué, a-t-il ajouté au sujet de son adversaire. D'ailleurs, je n'aurais pas dû obtenir de bris au deuxième set. Je suis certain que c'est un coup qu'il réussit dans son sommeil. »

Federer parlait du coup qui lui a permis de rapidement prendre les commandes dans la manche ultime. Alors que Pospisil menait 40-0, il a commis une bourde qui a ouvert toute grande la porte au Suisse en ratant un smash facile au filet. Federer a remporté les quatre jeux suivants pour prendre les devants 2-0.

« Je pense que ce match fut l'affaire de 10 minutes au cours desquelles il a éprouvé des ennuis. Car de mon côté, mes retours n'étaient pas à point non plus. »

De son côté, la 155e raquette mondiale ne se souvenait pas de ce coup en particulier, mais a indiqué que ce jeu avait été le point tournant du match.

« Absolument. C'est le genre d'erreur que vous ne pouvez pas commettre contre un joueur de cette trempe, a-t-il dit. Mais je ne crois pas que je voudrais rejouer aucun des points. Je pense qu'en général, ma prise de décisions a été plutôt bonne aujourd'hui (mercredi). »

Le Suisse n'a plus été ennuyé par la suite et il affrontera au troisième tour le Français Jo-Wilfried Tsonga. La 13e tête de série, qui a vaincu l'Australien Bernard Tomic 6-3, 7-6 (1), a joué un vilain tour en venant de l'arrière pour vaincre Federer trois sets à deux à Wimbledon alors qu'il tirait de l'arrière 2-0. C'était la première fois en 139 occasions en Grand Chelem que le Suisse perdait une avance de deux sets.

« Je ne sais pas si je vais penser davantage à ce match ou à celui disputé ici, il y a deux ans, alors que j'avais perdu après avoir mené 5-1 dans le dernier set, a dit Federer, qui vient de célébrer son 30e anniversaire de naissance. Une chose est sûre : nous ne jouons pas le même genre de matchs quand nous nous affrontons que ceux que nous jouons habituellement sur le circuit. »

Federer devra s'assurer de retrouver un jeu d'un meilleur niveau cependant. Face à Pospisil, il n'a réussi que 58 pour cent de ses premiers services et n'a remporté que 31 pour cent des points joués sur le premier service de son adversaire.

Lent départ pour Djokovic

À son premier tournoi en tant que no 1 mondial, le Serbe Novak Djokovic a eu chaud, mais il est venu à bout du Russe Nikolay Davydenko en deux manches de 7-5 et 6-1.

Djokovic a connu un lent départ, offrant deux bris de service à son adversaire en début de rencontre pour rapidement tirer de l'arrière 1-4. Mais Davydenko s'est ensuite effondré.

« Je jouais contre un joueur imprévisible. Dans les premiers jeux, j'avais besoin de rythme et il ne m'en a pas donné. Il frappait la balle aussi fort qu'il le pouvait. Il était le meilleur joueur », a admis Djokovic après la rencontre.

« Mais je me suis accroché et je savais qu'à un moment, il allait rater quelques coups et que j'aurais la chance de revenir dans le match, ce qui est finalement arrivé à 4-1. »

Le Russe n'a pas été en mesure de remporter un seul de ses sept services suivants, permettant à Djokovic de passer au troisième tour.

En tout, les deux joueurs ont brisé 11 fois le service de leur adversaire dans ce duel, Djokovic remportant sept de ceux-ci.

Calendrier chargé

En raison de la pluie qui s'est abattue mardi soir sur le stade Uniprix, le calendrier de mercredi était plutôt chargé, plusieurs matchs de la veille devant être complétés.

Parmi ceux-ci, le duel entre Marco Baghdatis et John Isner, que l'Américain a remporté 6-3, 6-4; celui de la 15e tête de série Fernando Verdasco, qui a vaincu Tobias Kamke 5-7, 6-3 et 6-3; ainsi que celui de Radek Stepanek, qui s'est incliné 6-4, 4-6, 6-4 face à Feliciano Lopez. Ces trois gagnants devront d'ailleurs livrer un deuxième match plus tard.

Dans les autres rencontres à l'affiche, la septième tête de série Tomas Berdych a battu Alexandr Dolgolopolov 4-6, 6-2, 6-3; classé 14e, Stanislas Wawrinka a défait 6-3, 6-2 Michael Russell, et les Français Richard Gasquet (10e) et Gaël Monfils (5e) ont respectivement vaincu Thomaz Bellucci 6-1, 6-4 et Alex Bogomolov fils 6-2, 7-6 (5).

Finalement, l'Espagnol Nicolas Almagro, huitième tête de série, a disposé de l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky 6-2, 7-6 (5).