LOS ANGELES - Maria Sharapova, ancienne numéro 1 mondiale, a révélé qu'elle a échoué un contrôle antidopage lors des Internationaux de tennis d'Australie, en janvier.

La championne de cinq tournois du Grand Chelem en a fait l'annonce lors d'une conférence de presse à Los Angeles.

Sharapova a précisé qu'elle a été contrôlée positive au meldonium, un médicament qu'elle prend depuis 10 ans pour des problèmes de santé.

Le meldonium a été inscrit sur la liste des substances prohibées par l'Agence mondiale antidopage, le 1er janvier dernier.

Sharapova a ajouté qu'elle ignorait son ajout à la liste des produits considérés comme dopants.

La WTA n'a pas encore annoncé de sanction à l'encontre de Sharapova, mais déjà ses commanditaires commencent à se manifester.

Le manufacturier d'articles de sport Nike a annoncé qu'il suspendait son partenariat avec Sharapova, lundi soir, tout comme le constructeur allemand Porsche et l'horloger suisse Tag Heuer.

« Nous sommes attristés et surpris de la nouvelle à propos de Maria Sharapova. Nous avons décidé de suspendre notre partenariat avec Maria pendant que l'enquête suit son cours. Nous continuerons de suivre la situation », a indiqué Nike par voie de communiqué.

Cette décision pourrait avoir d'importantes répercussions financières pour la Russe, qui empochait annuellement près de 30 millions $ US en commandites de Nike, selon le magazine Forbes.

« Je sais que je dois maintenant vivre avec les conséquences, a dit Sharapova, 28 ans. Je ne veux pas que ma carrière se termine ainsi, et j'espère vraiment obtenir une autre chance de jouer au tennis. »

La sanction pourrait être une suspension de plusieurs années ou bien une punition mineure sans suspension, si les officiels croient qu'elle n'a pas agi de mauvaise foi.

« Je dois en assumer la pleine responsibilité, a t-elle dit. Je suis responsable de ce qui entre dans mon système. »

Sharapova, qui a déclaré forfait pour Indian Wells en raison d'une blessure à l'avant-bras, cette semaine, n'a pas joué depuis un revers contre Serena Williams en quarts de finale des Internationaux d'Australie, le 26 janvier.

Fabriqué en Lettonie, le meldonium est souvent utilisé pour traiter les maladies cardiaques dans l'ancien bloc soviétique. Plusiers athlètes ont échoué un test révélant sa présence depuis janvier, incluant deux biathlètes de l'Ukraine et un cycliste russe.

Titrée 35 fois en simple, Sharapova a empoché plus de 36 M $ en bourses à ce point-ci.

Elle est la septième raquette du tennis féminin, n'ayant disputé que trois tournois et une finale de la Fed Cup dans les huit mois depuis Wimbledon, résultat de diverses blessures.