lundi, 22 août 2005. 19:20

(RDS) - À un peu plus d'une semaine du début de la saison au football universitaire québécois, les camps d'entraînements se poursuivent. À Québec, les doubles champions canadiens s'entraînent déjà depuis quelques jours. Répéter l'exploit de 2003 et 2004 ne sera pas facile, mais le talent est toujours présent chez le Rouge et Or...

À moins de deux semaines du début de la saison de football universitaire, 73 joueurs, dont 27 recrues, participent actuellement au camp de Rouge et Or de l'Université Laval. Pour l'entraîneur chef des champions de la coupe Vanier, Glen Constantin, il y a certaines facettes du jeu à améliorer dans l'équipe. Et il y a toujours quatre ou cinq postes de partant à combler.

"Je pense que l'équipe s'est beaucoup améliorée. Nous avons instauré un nouveau système. Nos quarts-arrières ont pris beaucoup d'expérience. Je pense qu'on va pouvoir bouger le ballon encore plus cette année. Défensivement, on est un peu plus jeune avec quelques postes à combler. Les choses vont bien, mais nous ne sommes pas au niveau que l'on aimerait être pour l'instant", analyse Constantin.

Parmi les joueurs qui se démarquent depuis le début du camp, on note la tenue du quart Benoît Groulx du Cégep du Vieux-Montréal, nommé deux fois joueur par excellence du collégial AAA. Selon Constantin, il fait de belles choses sur le terrain et démontre déjà beaucoup d'assurance.

"Pour l'instant ça va très bien. J'ai pu recevoir le livre de jeux en avance alors ça m'a vraiment aidé dans ma progression dans l'équipe. On travaille fort et on a beaucoup de meetings avec Justin Éthier. Les vétérans m'aident aussi beaucoup dans ma compréhension lorsque j'ai des questions", indique Groulx.

Premier choix de la Ligue canadienne de football cette année, Miguel Robédé, le choix des Stampeders de Calgary, est aux prises avec une blessure à une jambe. Même s'il constate une importante progression depuis trois semaines, il n'est pas à 100% de ses capacités.

"Vendredi à 13 heures je passerai un examen à résonance magnétique à la clinique. À partir de là, ils vont me dire si j'ai quelque chose de grave comme une déchirure ou un étirement. Ils pensent que c'est une déchirure, mais ils ne connaissent pas sa location exacte ni sa gravité", note Robédé.

En rémission d'un cancer des testicules déclaré en novembre dernier, Dominic Picard a repris contact avec ses coéquipiers. Il était très heureux de briser la glace à l'ouverture du camp pour enfin revenir au PEPS.

"Ça va très bien. Ça va même au-delà de mes attentes. Je pensais que ça allait prendre plus de temps que ça avant de retrouver ma vitesse d'exécution. Tactiquement parlant, ça va encore mieux qu'avant", pense Picard.

Le camp d'entraînement du Rouge et Or se poursuit jusqu'à samedi. Laval débutera sa saison jeudi 1er septembre à Montréal, avant de commencer devant leurs partisans, le 11 septembre face à McGill.