Comment effectuer le survoltage d'une voiture

DITES-NOUS CE QUE VOUS EN PENSEZ
Aidez à améliorer votre expérience en remplissant ce court sondage.
Environ 5 minutes à compléter.
DONNEZ VOTRE AVIS Je ne veux pas participer

Comment effectuer le survoltage d'une voiture

Sports jeudi, 13 déc. 2018. 17:59 Batterie-Survoltage-3

Même si nous avons tous vu notre père (ou notre mère?) à l'œuvre, reste que le survoltage d'une auto n'est pas simple - encore moins aujourd'hui, avec ces systèmes électroniques. Voici comment vous y prendre pour éviter l'étincelle... et de vous blesser.

1. À l’aide!

Demandez l’aide d’au moins un ami dont le véhicule fonctionne normalement. Si vous ne connaissez personne aux alentours, demandez à un étranger qui possède une voiture en bon état.

S’il s’inquiète pour la santé de son propre véhicule, rassurez-le: pareille manœuvre n’affectera pas sa batterie car la demande de courant électrique additionnelle est peu importante – dans la mesure où son auto demeure en marche.

Pour faire encore plus «Ti-Jo Connaissant», dites-lui que la demande en courant sera des plus limitées car les deux alternateurs travailleront ensemble à recharger votre batterie à plat.

2. Assez longs... et sous la main

Procurez-vous des câbles de survoltage – et conservez-les dans le coffre de votre voiture. Cela peut sembler évident, dit comme ça, mais… vous, ils sont où, actuellement, vos câbles?

Par ailleurs, assurez-vous que ces câbles de redémarrage soient de bonne qualité. Si vous en avez les moyens, optez pour ceux en cuivre de calibre 20, d’une longueur de 6,1 mètres et dont le gainage demeurera flexible même s’il fait très froid.

Dans le cas contraire, achetez à tout le moins des câbles de calibre 6 et d’une longueur de 3,6 mètres… et priez pour qu’ils soient assez longs pour vous dépanner même dans les situations où le museau de votre véhicule ne sera pas à portée de la batterie dépanneuse.

Batterie-Survoltage-1

3. On ne se touche pas...

Placez les véhicules face à face ou encore côte à côte. Assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour entrer et sortir des deux véhicules. Surtout, ceux-ci ne devraient pas se toucher.

Les pinces des câbles non plus, d’ailleurs – gardez-les donc toujours à une bonne distance (30cm) l’une des autres. Sinon, c’est la surtension assurée – ce que ne vous ne souhaitez pas, tant pour les véhicules que pour les gens qui se trouvent autour, à commencer par vous-même.

4. On n’éteint pas.

N’éteignez pas le moteur de la voiture en bon état (voir pourquoi au conseil #1).

Nous répétons: n’éteignez pas le moteur de la voiture en bon état.

5. Pensez «U» positif

Prêt pour le branchement? Commencez par la voiture de secours. Branchez une pince rouge du câble survolteur à la borne positive de la batterie en panne, puis toujours sans que les pinces ne se touchent, allez installer sa contrepartie (rouge elle aussi) à la borne positive de la batterie qui dépanne.

Le «U» dont nous parlons en sous-titre vous fera ensuite placer la pince noire à la borne négative de la voiture qui fonctionne, puis…

6. Attention à l’erreur la plus courante!

Noonnn! La dernière pince noire, ne la fixez pas à la dernière borne libre (sur la voiture en panne). Vous commettriez alors l’erreur la plus courante du survoltage.

Impérativement, la dernière pince négative doit être posée à au moins 30 centimètres de la batterie morte, sans quoi une étincelle pourrait se produire et entraîner une explosion.

Choisissez, pour ce faire, une pièce métallique solide, comme le support d’alternateur. Certaines voitures les plus récentes vous obligeront à retirer des couvercles de plastique protecteur afin de dénicher ce qui convient.

Assurez-vous qu’il s’agit bien de métal et qu’aucune peinture n’y a été appliquée. Sachez que plusieurs des composantes sous capot sont maintenant en plastique, en fibre de carbone ou autres matériaux synthétiques, ne vous faites donc pas prendre au piège.

Cela dit, évitez de brancher le câble sur l’aile de votre voiture.

7. Un résumé... avant de continuer

Voilà, les pinces rouges devraient être branchées aux bornes positives des deux batteries, l’une des deux pinces noires devrait être branchée sur la borne négative (-) de la voiture EN BON ÉTAT et l’autre à une composante métallique de la voiture en panne.

Batterie-Survoltage-2

8. Place aux échangistes...

Vous voilà prêt à redonner vie au véhicule en panne? Pas si vite: il vous faut d’abord laisser le temps aux premiers «échanges» d’énergie de se stabiliser.

Utilisez ces instants pour éteindre les accessoires – dégivreur, chauffage, lumière de plafonnier, phares, radio, alouette. Vous donnerez ainsi la chance à l’énergie transmise de n’être utilisée qu’à une seule fonction, la bonne: redémarrer.

Profitez également de ce temps d’attente demander aux curieux de se reculer. Leur nez n’a pas d’affaire là.

9. ... mais mettez les freins

Avant d’aller plus loin, assurez-vous que votre frein de stationnement soit bien engagé. Vous ne voulez pas qu’en redémarrant, votre voiture se mette à avancer...

Votre véhicule est équipé d’une boîte manuelle? Le fait de placer le levier de vitesse à la position «neutre» ne suffit pas, surtout si le froid a fait figer les engrenages, il vous faudra donc tenir enfoncée la pédale d’embrayage. Ainsi, en cas de défaillance au redémarrage, votre auto ne bondira pas malencontreusement vers l’avant.

Pour les véhicules munis d’une boîte automatique, c’est la position «park» qui est requise. Pour eux aussi, le frein de stationnement doit être bien serré.

10. Ça démarre? Pas touche pendant cinq bonnes minutes

Voilà, c’est fait: votre auto a repris goût à la vie. Et c’est là que se produit la seconde erreur la plus fréquente des manoeuvres de survoltage: on se dépêche de retirer les câbles, soucieux de ce que la «bonne» batterie ne perde pas au change.

Pourtant, il faut laisser les câbles en place pendant au moins cinq minutes, le temps de laisser l’alternateur transférer le plus d’énergie possible dans la batterie. L’organe sera en train de mettre les bouchées doubles pour ravigoter votre véhicule, et retirer trop rapidement les câbles de survoltage pourrait entraîner une surtension.

Pour aider à la stabilisation des échanges, remettez graduellement en activité les accessoires de votre auto. Dégivreur, chauffage... Toute demande d’énergie équilibrera les forces en présence et diminuera d’autant les surtensions.

11. Et on débranche... en «U» négatif

Lorsque vous débranchez enfin les câbles, faites-le dans l’ordre inverse: le négatif de de la voiture dépannée (sur la pièce métallique), le négatif du véhicule qui dépanne, le positif du véhicule qui dépanne, et le positif de la voiture dépannée.

Au risque de nous répéter: toujours, faites en sorte que les câbles ne se touchent pas.

12. Derniers conseils: on ne fume pas, on ne brille pas...

Parce que l’on n’est jamais trop prudent avec quelque chose qui peut nous exploser au visage, n’hésitez pas à couvrir d’un linge, avant d’agir, votre batterie fautive.

Le port de lunettes de sécurité est aussi recommandé.

Enfin, question d’éviter toute étincelle, retirez vos bagues, bracelets et autres bijoux métalliques. Et ne fumez pas; des émanations de la batterie pourraient alors s’embraser…

Nos experts

Sur le même thème

Sports Plus Autos

À lire également

Sympatico Recommande

RDS sur facebook